Entreprise CourrierCadres déplacements professionnels

Les outils numériques n’empêchent pas les déplacements professionnels

, par Julie Falcoz

D’après une étude réalisée par Opinion Way*, commandée par Europ Assistance, les déplacements professionnels ont toujours le vent en poupe.

Skype, Whatsapp, réservations en ligne, e-billet, accès à un serveur à distance… On pourrait croire que les outils numériques freinent les déplacements professionnels. Finalement, plus besoin de se déplacer quand on peut faire une vidéoconférence ? Il n’en est rien ! Le contact humain prime. “C’est même primordial pour concrétiser des engagements commerciaux par exemple. La tendance colle au plus près des impératifs business des entreprises. Malgré l’accroissement des outils numériques, les voyages d’entreprise continuent d’augmenter”, explique Stéphane Charbonneau, directeur marketing digital et communication d’Europ Assistance France. Parmi les DRH interrogés, 85 % d’entre eux considèrent que les voyages d’affaires sont indispensables pour l’activité de leur entreprise, et 82 % le pensent même à l’heure de la mondialisation. Quels sont les motifs de la mobilité ? Rencontrer des prospects, se rendre à des salons ou des conférences, rendre visites aux filiales, suivre des formations et rencontrer des prestataires et des fournisseurs.

 

Une question de génération

Une très large majorité des cadres interrogés (95 % des moins de 35 ans et 96 % des plus de 35 ans) considèrent que les jeunes de la génération Y sont plus à l’aise avec les moyens technologiques de suivi et de communication à distance. “Cette aisance peut faciliter les déplacements. D’autant que cette génération est intéressée pour découvrir de nouveaux endroits et a moins d’attache, plus pratique pour des déplacements longs par exemple”, complète Stéphane Charbonneau. Si la jeune génération est encline à voyager, les cadres n’en sont pas moins stressés. 63 % d’entre eux estiment que les déplacements professionnels sont difficilement conciliables avec leur vie personnelle. Tandis que 53 % considèrent le voyage d’affaires comme une source de stress. “Selon la destination, il peut y avoir des risques liés à la sécurité et à la santé”, rappelle Stéphane Charbonneau.

*Étude réalisée auprès de 230 DRH et 501 cadres d’entreprises privées de plus de 100 salariés.

Julie Falcoz
Journaliste


Sur le même thème