Entreprise Finance

Finance : le stress gangrène les services

, par Julie Tadduni

Trois DAF sur quatre envisagent une augmentation du stress de leurs collaborateurs dans leur service au cours des deux prochaines années, selon une étude réalisée par Robert Half.

 

L’étude menée par le cabinet de recrutement Robert Half auprès de directeurs administratifs et financiers (DAF) révèle qu’ils sont 3 sur 4 à envisager une amplification du stress de leurs collaborateurs dans leur service dans les 24 mois. En France, ils sont 71 % à partager ces craintes.

 

Pourquoi le pessimisme est-il de mise ?

4 raisons sont mises en avant par les DAF pour expliquer cette hausse du stress :

– augmentation des attentes de l’entreprise à 42 % ;

– réduction des délais 40 % ;

– manque de collaborateurs à 39 % ;

– augmentation des charges de travail à 35 %.

 

Comment réagir ?

De ce fait, les entreprises choisissent de réagir et de mettre en place des initiatives. Ainsi, 39 % des entreprises françaises favorisent des horaires de travail flexibles et la possibilité de pratiquer le télétravail. Aux Pays-Bas, les entreprises ont opté à 51 % pour le recrutement d’intérimaires pour alléger les charges de travail. Les Anglais, quant à eux, ont mis en place des programmes de bien-être pour répondre à ces problématiques (44 %).

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Leon Lesire, le

    OK

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires