Entreprise convention_seminaire_congres_courrier_cadres

[Spécial congrès] Conventions et séminaires : l’appel du grand large

, par Yuna Miossec

Soucieuses d’inscrire leurs événements dans un environnement protégé et inspirant, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à réunir leurs équipes dans les stations balnéaires. Du Touquet-Paris-Plage à Biarritz, ces dernières y trouvent l’opportunité de vivre toute l’année.

Côte d’Opale ou Côte d’Emeraude, Normandie ou Pays Basque ? Cette année encore, les Français doivent faire face à un dilemme (pas si terrible !) pour leurs vacances. Plus étonnant, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à vouloir prendre également le large pour l’organisation de leurs réunions et séminaires. Envie de fuir le stress des villes après la covid, de se réunir dans une « bulle inspirante » ou tout simplement de s’inscrire dans l’air du temps en choisissant une destination plus authentique et dépaysante, au grand air et dans un environnement préservé… les raisons sont multiples. Les stations balnéaires ont compris tout l’intérêt qu’elles avaient à proposer des équipements et des offres adaptées pour vivre toute l’année. Généralement accessibles en moins de trois heures par le train depuis Paris, elles séduisent également les entreprises installées dans les grandes métropoles régionales. Ainsi, il ne faut qu’une poignée de minutes depuis Nantes pour rejoindre La Baule, pour filer de Bordeaux à Arcachon et changer de monde !
Le Touquet-Paris-Plage compte sur son palais des congrès, installé dans une aile de l’ancien casino, pour faire la différence. Ses salles historiques ont bénéficié d’une rénovation, doublée d’une extension contemporaine signée par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. L’édifice, dont le grand hall a retrouvé son ambiance art-déco, met notamment en avant son nouvel auditorium Ravel de 1 156 places et des équipements numériques adaptés aux événements hybrides. La ville peut aussi compter sur son offre hôtelière, à commencer par le Westminster. Une cure de jouvence lui a permis de retrouver son éclat et de décrocher une cinquième étoile. Ses espaces événementiels et sa grande salle (200 personnes) séduisent les entreprises, qui représentent désormais 40 % de l’activité de l’établissement. Enfin, le Touquet-Paris-Plage s’enrichit cet été de trois hôtels du groupe Accor (Mercure, Ibis Styles et Tribe).

LIRE AUSSI :  “Caen offre une diversité de lieux qui répond aux attentes des entreprises”

Entre passé et futur

En Normandie, les entreprises peuvent choisir entre l’architecture visionnaire du Havre ou le charme chic et rétro de Deauville. Installé dans d’anciennes friches portuaires, le Carré des Docks (inauguré en 2016) a contribué à faire de la première une destination à part entière pour le tourisme d’affaires. La seconde peut compter sur les 18 000 m2 de son CID (auditorium de 1500 places, plateau TV pour les événements hybrides…) et un parc hôtelier haut de gamme, géré pour partie par le groupe Barrière (Normandy, Royal, Hôtel du Golf) pour vivre toute l’année. En Bretagne, Saint-Malo fait référence. Entièrement relooké et agrandi en 2019, son palais Grand Large installé dans l’ancien casino, à deux pas de la vieille ville, met en avant une vaste salle de 1 000 places et une nouvelle rotonde avec vue mer pour accueillir des séminaires et dîners inspirants, mais aussi son littoral exceptionnel qui file de Cancale à Dinard et sa gastronomie pour proposer des activités qui allient découverte authentique et gourmandise.
A La Baule aussi, on joue la carte de l’inspiration pour convaincre les entreprises de se réunir durablement. Ici, de la gare à la plage en passant par le palais des congrès Jacques Chirac-Atlantia, tout se fait à pied pour une « bulle » propice à la cohésion et la respiration. En complément, la ville innove avec l’ouverture récente d’un nouvel espace polyvalent (300 personnes) installé au premier étage du casino, face à la mer, et un nouvel auditorium de 1 400 places situé en plein cœur de ville, dans l’écrin de verdure du parc des Driades. De quoi répondre à toutes les demandes, du « small meeting » au congrès de plusieurs centaines de personnes. Plus au sud, La Rochelle pouvait déjà compter sur la grande halle de l’Espace Encan qui prépare une extension pour 2023. Pour s’imposer davantage sur le marché du tourisme d’affaires, elle vient de se doter d’un Convention Bureau, devenant l’une des rares villes de taille moyenne à disposer d’un tel service. Les premières réalisations concrètes sont attendues pour la rentrée, avec la sortie d’un meeting guide pour aider entreprises et professionnels et l’enrichissement du site internet qui présentera l’ensemble de l’offre de tourisme d’affaires de La Rochelle.

LIRE AUSSI : “Le Club Business Occitanie sert d’unique référent pour nos clients”

Des territoires entiers à explorer

Le bassin d’Arcachon fourbit également ses armes. « Nous sommes connus de tous les Français et le bassin fait le plein durant l’été. Nous préférons désormais investir sur d’autres cibles, les jeunes actifs qui viennent toute l’année le temps d’un week-end et le tourisme d’affaires que nous développons depuis deux ans, avec l’envie de devenir une destination « quatre saisons », dans une logique environnementale », explique Isabelle Laban, directrice du pôle promotion du Syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon. Installé dans l’ancien casino, le palais des congrès (auditorium de 500 places) bénéficie d’une situation privilégiée, face à l’océan. Mais la région souhaite également convaincre les entreprises d’explorer tout le territoire, jusqu’au Cap Ferret où les restaurants et hôtels sont ouverts même en hiver, pour des petits séminaires décontractés ou comités de direction confidentiels. Face au charme de la dune du Pyla ou de l’île aux oiseaux que les entreprises explorent après le travail lors d’une sortie en pinasse (bateau traditionnel), Biarritz n’est pas en reste. La ville basque vante son dynamisme, sur fond de surf et de bouillonnement culturel. La réouverture au printemps de l’iconique Hôtel du Palais après de longs travaux (500 m2 d’espaces de réunions dont le superbe salon impérial et son jardin d’hiver) renforce une offre riche de trois sites en centre-ville, dont le centre de congrès Bellevue de style Belle Epoque face à l’océan. Il a accueilli le sommet du G7 en 2019, une référence quant à la qualité de ses prestations !

Yuna Miossec

Yuna Miossec
Web


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires