Entreprise

39 % des salariés déplorent le manque de formations aux outils digitaux internes (Arctus)

, par Deborah Weill

L’organisme Arctus remarque dans une étude que les salariés sont de plus en plus confrontés aux outils du numérique. 59 % d’entre eux déclarent que les outils digitaux sont une opportunité pour faciliter le télétravail

Pour les salariés interrogés par Arctus, il est évident que les enjeux du numérique influent grandement sur l’efficacité opérationnelle d’une entreprise. 52 % des sondés déclarent que le digital facilite la communication interne de l’entreprise, et 42 % d’entre eux pensent que les outils digitaux internes sont essentiels pour assurer la continuité de l’activité en temps de crise. Enfin, 34 % des salariés estiment que le digital est un levier pour l’amélioration de la qualité de vie au travail.

En réponse à cette étude, Isabelle Reyre, directrice associée d’Arctus, explique que “concernant les opportunités du digital, et en comparaison avec l’année 2019, on note une baisse de presque tous les éléments sauf au niveau de la qualité de vie au travail. Il y a eu une prise de conscience avec la crise sanitaire de la nécessité de prendre soin de ses collaborateurs, avec une meilleure prise en compte de l’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle”.

 

Digital et productivité

L’étude révèle surtout que les salariés interrogés pensent que les outils numériques internes à l’entreprise sont à même d’améliorer le travail des salariés. 31 % des sondés affirment qu’ils améliorent directement le transfert d’expertise, et 17 % d’entre eux pensent également que ces outils favorisent l’expression de la créativité.

L’application Digital Workplace est pourtant encore loin d’être une réalité pour les entreprises françaises. “Seuls 39 % des sondés déclarent disposer d’un espace numérique interne complet qui comprend à la fois fonctionnalités d’information et de communication, collaborations et sociales” précise un communiqué.

Les salariés utilisent ce type d’outils pour des visio-conférences, pour communiquer en interne via des messageries instantanées, ou pour créer un espace de travail collaboratif. Cependant, plus de la moitié des sondés déclarent qu’il n’ont pas le temps de se former pour utiliser ces nouveaux outils. 39 % d’entre eux déclarent aussi regretter le manque de formations existantes à ce sujet.

 

LIRE AUSSIRetour au bureau : “Avant toute chose, il faudra ménager les collaborateurs”

 

 

Deborah Weill

Deborah Weill
Journaliste


Sur le même thème