Entreprise CourrierCadresUniversum

Qui sont les employeurs préférés des étudiants ingénieurs en informatique ?

, par Julie Falcoz

Branchés sur les Gafa, les étudiants IT accordent de l’importance à l’ambiance de travail et au montant des salaires.

Chaque année, Universum publie une enquête sur les aspirations professionnelles des étudiants d’écoles de commerce et d’ingénieur. Cette fois-ci, l’enquête se concentre sur les futurs ingénieurs se préparant aux différents métiers de l’informatique, la catégorie “profils IT” (2 083 exactement). Sans surprise, c’est Google qui arrive en tête du classement de leurs employeurs favoris, suivi de Microsoft et Ubisoft (seul Français parmi des grands acteurs américains de la tech). Puis, Amazon (4e) et Apple (5e). Les entreprises françaises défendent tout de même leur place dans le haut du classement : l’aéronautique attire toujours (Thales arrive 6e et Airbus, 8e, gagne 2 places), Air France, 11e, gagne 2 places, Orange reste dans le top 10. À noter la très belle entrée de Deezer, à la 12e place. Deux autres structures, Parrot et BlaBlaCar, bien qu’en difficultés par rapport à 2017, font tout de même partie du top 30 au milieu des multinationales. Les banques semblent aussi avoir le vent en poupe : BNP Paribas et Société Générale se hissent dans le top 15 et Goldman Sachs enregistre une progression impressionnante de 15 places.

CourrierCadresUniversumclassement

Bonne ambiance et salaire

Les étudiants IT semblent accorder une grande importance à leur bien-être au travail car leur premier critère quand il s’agit de rechercher leur premier employeur est une ambiance de travail agréable pour 63 % d’entre eux. Le challenge professionnel est le 2e critère le plus important. Puis, les étudiants IT cherchent un employeur qui sera une bonne référence sur leur CV (3e priorité) et des perspectives de futurs revenus élevés (4e critère). Ils veulent également évoluer dans un environnement créatif et dynamique (6e) qui promeut l’innovation (5e). Tout au long de leur carrière, les IT ont donc besoin d’un travail ambitieux et de missions variées (7e priorité). Dans un contexte de pénurie de talents IT, ces derniers sont tout à fait conscients de leur position de force sur le marché́ du travail et sont ainsi plus exigeants en termes de package financier : En 2018, les futurs diplômés en filière IT prétendent à un salaire annuel brut et sans bonus de 37 981 euros (36 806 euros en 2017). On observe cependant un écart conséquent entre les prétentions salariales des hommes et celles des femmes, qui malheureusement se creuse : les prétentions des hommes s’élèvent à 38 618 euros et celles des femmes à 36 485 euros. Soit un écart de 5,6% (écart de 2017 de 4,7 %).

Top 10 des critères des étudiants dans la recherche de leur premier employeur

Top 10 des critères des étudiants dans la recherche de leur premier employeur

Entreprendre

À la question “que souhaitez-vous faire une fois diplômés ?”, 9,6 % des hommes en filière IT et 8,6 % des femmes affirment vouloir rejoindre une start-up. En comparaison, seuls 5 % des étudiants d’écoles d’ingénieurs (hors IT) et des étudiants d’écoles de commerce souhaitent faire de même. Cet attrait pour les petites structures se reflète dans le classement qui voit arriver Deezer. Cela-dit, 55,5 % des étudiants IT veulent débuter leur carrière dans une entreprise d’au moins 500 salariés, contre 53 % en 2017. Les futurs ingénieurs IT sont également plus attirés par l’entrepreneuriat que leurs pairs. L’objectif de carrière “être entrepreneur ou avoir l’esprit créatif/novateur” est prioritaire pour près de 30 % des IT contre 24 % pour les ingénieurs d’autres filières. Ainsi, 5,1 % des IT souhaitent créer leur entreprise à la sortie de l’école pour 3 % d’ingénieurs de filières différentes.

Avatar

Julie Falcoz
Journaliste


Sur le même thème