Entreprise entreprise-QVT

Le top 10 des entreprises où il fait bon travailler

, par Fabien Soyez

Le classement des entreprises « où il fait bon travailler » dressé par Great Place to Work est l’occasion de se pencher sur les « leviers » et les bonnes pratiques en matière de QVT. Notamment sur les questions de management.

 

Tous les ans, le réseau mondial de cabinets-conseils en gestion des ressources humaines Great Place to Work dresse le palmarès des entreprises françaises « où il fait bon travailler ». Ce classement distingue les entreprises de toutes tailles, qui se sont particulièrement engagées dans des « démarches de transformation », et qui « se démarquent de par la qualité des environnements et des conditions de travail qu’elles offrent » à leurs salariés.

 

EY France, Salesforce et Novencia sur le podium

Parmi les 97 entreprises récompensées, dix sortent du lot. Dans la catégorie des entreprises de plus de 5 000 salariés, EY France, l’un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil au monde, obtient la première place du podium. Il est suivi par le groupe automobile Norauto. Dans la catégorie des sociétés de 500 à 5 000 salariés, Salesforce, poids lourd du logiciel de gestion client, occupe la 1ère place du classement, suivi par Extia et Mars France.

Viennent ensuite, dans la catégorie des entreprises de 50 à 500 salariés, le cabinet de conseil « IT finance » Novencia Group, ainsi que les professionnels du consulting et des solutions en services informatiques Adone Conseil et Cadence Design Systems. Enfin, le top 3 des organisations de moins de 50 salariés est occupé par le cabinet de conseil en stratégie et développement durable Utopies, l’agence de communication interne et événementielle Sagarmatha, et le concepteur de logiciels de comptabilité Intuit Quickbooks.

Au-delà de ce top 10, de nombreuses entreprises connues du grand public se positionnent parmi les organisations où il fait bon travailler – dont Ubisoft, Electro Dépot, American Express Carte, Krys, DHL Express et Cofidis.

 

Les leviers de la QVT

Great Place to Work s’interroge également sur « les leviers d’action pour la qualité de vie au travail » (QVT). Le classement réunit ainsi des sociétés dont les salariés interrogés ont indiqué constater que leur entreprise « contribue à la société », respecte « des règles éthiques », pratique un « management de confiance » et bienveillant, offre de bonnes conditions de travail (formations « utiles au développement personnel », cadre agréable), et reconnaît le travail de chacun « à sa juste valeur ».

Great Place to Work liste dans son étude les « bonnes pratiques » de ses lauréats. En matière d’écoute bienveillante, EY France permet à ses collaborateurs d’évaluer les managers. De son côté, Adone Conseil agit en faveur de la parentalité, en « facilitant la reprise du travail des jeunes parents, en tenant compte de leurs nouvelles contraintes », notamment en faisant attention à la « localisation de leur mission ».

Dans la catégorie des « best practices » liées à la reconnaissance, Salesforce offre à ses salariés une « participation »  aux bénéfices. En ce qui concerne l’évolution de carrière, Novencia propose à ses employés une formation certifiante, « dans l’objectif qu’ils deviennent eux-mêmes formateurs, en interne comme en externe ».

Enfin, en matière « d’accueil » et de communication, Utopies a mise en place l’accompagnement des nouveaux entrants par des pairs (le « shadow training »), et Sagarmatha a créé un organe de décision élargi, qui rassemble 8 collaborateurs et 4 managers, afin de permettre des « décisions collectives ».

 
 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires