Entreprise crédit : Atelier d'architecture Michel Remon / Agence Laure Planchais / Setec Bâtiment / Tribu

crédit : Atelier d'architecture Michel Remon / Agence Laure Planchais / Setec Bâtiment / Tribu

Air Liquide : travaux lancés pour le nouveau centre R&D de Paris-Saclay

, par La Rédaction

Le groupe Air Liquide a posé, vendredi 8 avril, la première pierre de son futur centre de recherche et développement situé sur la zone de Paris-Saclay. Le bâtiment doit accueillir ses 350 chercheurs et experts au premier trimestre 2018.

15 000 mètres carrés. C’est la taille du nouveau centre de recherche et développement d’Air Liquide qui doit voir le jour au premier trimestre 2018. Ce nouveau bâtiment, dont les travaux ont été lancés vendredi 8 avril 2016, doit remplacer le centre R&D existant et rassembler ses 350 chercheurs et experts qui “disposeront d’équipements et laboratoires permettant l’exploration de nouvelles applications et le développement de technologies”, souligne l’industriel français.

Croiser les compétences

Ce nouveau centre de R&D a en effet été conçu pour inciter les synergies, que ce soit dans le domaine de la transition énergétique et environnementale, la santé ou encore le digital. L’objectif d’Air Liquide est de faciliter les rencontres informelles pour croiser les compétences et favoriser les échanges interdisciplinaires. La conception du bâtiment “encourage le croisement des compétences dans un assemblage de laboratoires et locaux associés, disposés en touches de piano où un passage unique, central sur toute la  longueur, provoque la rencontre entre scientifiques et favorise la sérendipité”, détaille Air Liquide.

 

Privilégier les énergies renouvelables

L’entreprise française a pensé ce nouveau centre de sorte à mettre en avant des innovations issues de projets R&D et privilégier à plus de 50 % les sources d’énergie renouvelables comme le solaire ou le biogaz. Ainsi, une pile à combustible d’une puissance électrique de 100 KW et d’une puissance thermique de 125 KW alimentée en hydrogène sera installée.  “Une première en France pour un dispositif de trigénération innovant, fournissant à la fois chaleur, froid et électricité”, assure l’entreprise française. Si les détails financiers du chantier n’ont pas été dévoilés, Air Liquide a indiqué que les dépenses “innovation” du groupe se sont élevées à 282 millions d’euros en 2015.

La Rédaction


Sur le même thème