Économie retraite-cadres

Réforme des retraites : l’union des cadres CGT lance un « calculateur »

, par Fabien Soyez

À une dizaine de jours de la présentation de la réforme des retraites, la CGT des cadres lance un « calculateur » et une plate-forme d’information, pour « ouvrir le débat » sur le sujet. Le syndicat redoute notamment le « déclassement » à venir des cadres et des ingénieurs.

 
« Quel sera le montant de ma pension? À quel âge pourrais-je partir à la retraite à taux plein?  » Tandis que la future réforme des retraites demeure encore floue et que le haut commissaire Jean-Paul Delevoye, devrait présenter ses recommandations au gouvernement entre le 14 et le 21 juillet, l’Union générale des ingénieurs cadres et techniciens CGT (Ugict-CGT) a lancé une plate-forme d’information destinée à « ouvrir le débat » sur un projet qui devrait modifier le système des pensions. Car le syndicat déplore dans un communiqué le fait qu’après un an de concertation, « il n’y a ni réponse à ces questions que se posent tous les salariés, ni simulation de l’impact de la réforme ».

Sur le site https ://reforme-retraite.info, les internautes peuvent ainsi accéder à un « calculateur », construit à partir des chiffrages du COR (Conseil d’orientation des retraites), qui leur permet de « simuler l’impact » de la réforme à venir, et d’entrevoir leur potentiel futur taux de pension.

 

« Pour les ingés, cadres et techs : le déclassement »

Pour la CGT des cadres, « la seule certitude, c’est le blocage du niveau de financement de notre système de retraite. Dans ce contexte, les projections sont claires : sans nouvelles ressources, l’augmentation de l’ordre de 37 % du nombre de retraités d’ici à 2050 se traduira par un effondrement du niveau des pensions par rapport aux salaires de fin de carrière ».

L’Ugict-CGT s’inquiète notamment d’un « déclassement » à venir pour les cadres et les ingénieurs : « avec la prise en compte de l’ensemble de la carrière au lieu des 25 meilleures années dans le privé ou des 6 derniers mois dans le public, celles et ceux qui ont eu des carrières ascendantes seront particulièrement perdants. Ceci sera renforcé par la fin des retraites complémentaires Agirc-Arrco, et par la limitation à 3 plafonds de la Sécurité sociale des salaires pris en compte, contre 8 actuellement », note ainsi l’organisation. De quoi encourager, craint-elle, les cadres à se tourner vers l’épargne individuelle et la capitalisation », qui seraient « de fausses solutions ».

 
 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Tanguy, le

    le principe de donner une retraite aux personnes âgées étaient à l’origine de leur permettre de finir dignement leur vie, mais certainement pas de faire des croisières! ceux qui veulent continuer de jouer au golf, partir aux Antilles doivent le faire en épargnant de façon individuelle !

Répondre à Tanguy Annuler la réponse.

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires