Politique économique

VTC : “Soit nous sommes indépendants et nous décidons, soit nous sommes salariés”

, par Julie Tadduni

Le jugement est tombé en fin d’année. Un chauffeur VTC, de la plate-forme LeCab, vient d’être requalifié en salarié par le Conseil des Prud’hommes de Paris, qui a estimé qu’un lien de subordination existait entre la plate-forme et le chauffeur. Le point sur les conditions de travail de ces entrepreneurs avec Sayah Baaroun, secrétaire général du Syndicat des chauffeurs privés-VTC.





Les patrons de TPE très critiques sur la fiscalité française

, par Marie Roques

Selon l’étude réalisée par Fiducial et l’Ifop, les patrons des très petites entreprises sont “exaspérés par un trop plein de fiscalité” en cette période pré-électorale. Ils appellent de leurs vœux une réduction rapide des impôts accompagnée d’une diminution du train de vie de l’État.



Licenciement économique, allongement du CDD… : ce que veulent vraiment les chefs d’entreprise

, par Mélanie Maudieu

La Délégation sénatoriale aux entreprises a publié un rapport d’information qui a pour objectif de relayer les besoins des entreprises en matière de réforme du droit du travail. Le 1er juin, la Commission des affaires sociales du Sénat a reçu le projet de Loi Travail. Certains amendements ont été intégrés, reprenant quelques préconisations du rapport.


Loi travail : un texte décevant pour le Medef

, par La Rédaction

Alors que les syndicats appellent à de nouvelles journées de manifestations contre le projet de loi travail, le Medef, par voie de communiqué, fait part de son mécontentement contre un texte qui “manque d’ambition”.


Recours au 49.3 pour la loi El Khomri : le coup de trop pour les TPE

, par La Rédaction

Par le recours à l’arme constitutionnelle du 49-3, le gouvernement s’apprête à figer un texte vidé de toute substance pour 2,1 millions de TPE, lorsqu’il ne renforce pas la complexité de leur environnement juridique. Ce choix ne laisse aux TPE que la Présidentielle de 2017 comme perspective d’alternative crédible. Par Marc Sanchez, secrétaire général du Syndicat des Indépendants (SDI).