Économie Élysée

Campagne présidentielle : plus d’inquiétudes que d’espoir chez les cadres

, par Julie Tadduni

La campagne présidentielle est peu porteuse d’espoir chez les cadres, comme en témoigne le Baro Éco réalisé par Viavoice.

Alors que la campagne présidentielle entre dans sa dernière ligne droite, 63 % des cadres la considère comme une source d’inquiétude économique, d’après le Baro Éco Viavoice. Déjà élevé au mois de septembre dernier, ce chiffre a fait un bond de 14 points depuis.

 

Entre crainte et confusion

Chez les répondants, les sentiments dominants lorsqu’ils se penchent sur cette campagne sont la confusion (47 %) ainsi que la crainte (30 %), loin devant l’espoir (6 %) ou encore l’indifférence (5 %).

 

Un moral qui s’améliore légèrement

En dépit de cette course à la présidence inquiétante, le moral des cadres s’est amélioré légèrement en mars, en hausse de 3 points par rapport à février, retrouvant son plus haut niveau depuis mars 2008. Ainsi, 39 % d’entre eux anticipent une hausse du chômage dans les mois à venir, c’est 5 points de moins que le mois précédent.
Au sujet de leur propre niveau de vie, 17 % des répondants estiment qu’il va s’améliorer
d’ici un an, 43 % qu’il restera stationnaire et 37 % qu’il se dégradera.

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires