Économie cadres2

Les recrutements de cadres devraient être au plus haut en 2020

, par Fabien Soyez

Selon le dernier baromètre de l’Apec, les embauches de cadres devraient s’accélérer en 2020, avec près de 300 000 recrutements prévus. Une hausse de 5 % par rapport à 2019.

 

Le marché de l’emploi des cadres ne connaît pas la crise. Selon le dernier baromètre diffusé par l’Apec ce vendredi 14 février, les recrutements devraient être “au plus haut” en 2020, avec plus de 296 600 embauches prévues, contre 281 300 en 2019, soit une hausse de 5 %.

“La bonne conjoncture de l’emploi cadre ne s’est pas démentie en 2019 avec une création d’emplois cadres record pour répondre aux forts besoins en compétences des entreprises. 2020 s’inscrit dans la même tendance”, observe l’association pour l’emploi des cadres.

 

Le seuil des 300 000 recrutements dépassé en 2022

Selon l’étude, les recrutements et promotions internes à des postes de cadres ont été nettement supérieurs aux sorties en 2019, aboutissant à la création de 75 000 nouveaux postes de cadres. En 2020 et au-delà, la tendance devrait se poursuivre. Ainsi, malgré un ralentissement de l’économie française et une conjoncture internationale instable, l’Apec prévoit 297 200 recrutements en 2021 et 302 100 embauches en 2022.

Le dépassement du cap des 300 000 recrutements de cadres pourrait être favorisé par un “investissement toujours robuste” de la part des entreprises. “Les besoins en compétences et en expertise à forte valeur ajoutée reposent sur un socle structurel qui s’inscrit sur le long terme et qui semble relativement insensible aux fluctuations conjoncturelles”, indique l’Apec.

Dans cette optique, les trois moteurs de l’emploi cadre, l’ingénierie R&D, les activités informatiques et le conseil (1) “devraient continuer à se montrer très actifs pour accompagner les transformations (digitales, énergétiques, environnementales) qui modifient en profondeur le tissu économique”, explique l’étude. Seuls certains secteurs de l’industrie et du commerce plus sensibles à la conjoncture pourraient voir leur contribution aux embauches de cadres se contracter.

 

L’Île-de-France demeure la région clé pour l’emploi cadre

À noter qu’au niveau géographique, les “régions clés’ pour l’emploi cadre seront l’Île-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France. D’après les prévisions de l’Apec, la région francilienne devrait embaucher 142 820 cadres en 2020, soit près de la moitié des recrutements dans l’Hexagone. La région Auvergne-Rhône-Alpes anticipe de son coté 32 190 recrutements, et les Hauts-de-France 18 970.

”Seuls la Bourgogne-Franche-Comté et le Grand-Est envisagent une stabilisation de leurs embauches”, remarque l’étude. Dans la région Grand Est, les difficultés économiques de l’Allemagne, les entreprises industrielles très présentes sur le territoire devraient réduire la voilure. “Le Grand-Est fait ainsi partie des régions les plus prudentes pour 2020 en anticipant une stabilisation des recrutements cadres”, peut-on lire dans le baromètre.

 

D’importantes incertitudes toutefois

L’Apec précise toutefois que ces prévisions de croissance restent “sujettes à des aléas significatifs”, de l’épidémie de Coronavirus qui menace l’économie mondiale, aux effets incertains du Brexit. Mais si les foyers d’incertitudes sont nombreux et “pourraient inciter les acteurs économiques à la prudence”, l’étude note que “le caractère structurel de la dynamique de l’emploi cadre constitue un sas protecteur face à ces aléas conjoncturels”. Ainsi, l’association rappelle que la crise financière de 2008 ne s’était pas traduite en France par des destructions d’emplois cadres en 2009.

 

(1) Selon l’Apec, les activités informatiques et télécommunication, l’ingénierie-R&D et les activités de conseil devraient peser 45 % de l’ensemble des recrutements en 2020.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires