Économie temps-partage

88 % des professionnels en temps partagé ont le statut cadre

, par Camille Boulate

Selon le premier baromètre du Portail du temps partagé publié début février, 91 % des professionnels ayant opté pour ce mode de travail entendent le conserver et 88 % ont le statut de cadres.

 

Mesurer les principales tendances qui caractérisent le travail à temps partagé (professionnel travaillant pour plusieurs entreprises). Voilà le principal objectif du premier baromètre publié début février par le Portail du temps partagé(*). Résultat : ils sont 91 % des professionnels optant aujourd’hui pour ce mode de travail à vouloir le conserver. Par ailleurs, le travail à temps partagé concerne autant des hommes que des femmes (50 %), généralement indépendants avec leur propre structure que ce soit en auto-entrepreneur, SARL ou SASU (59 %).

 

Un choix de carrière

Le travail à temps partagé concerne, pour près de la majorité, des personnes de 40 à 59 ans (43%) ou de 50 à 59 ans (33 %) quand 1 % ont moins de 30 ans. Pour 72 % des répondants, ce mode de travail répond à un choix de carrière ou à une opportunité. 23 % en revanche perçoivent le travail à temps partagé comme une solution pour retrouver un emploi. Du côté des professionnels, ils sont 40 % à mettre en avant la richesse des missions, 27 % la possibilité d’équilibrer vie professionnelle et vie personnelle et 13 % la possibilité de mutualiser les risques sur plusieurs entreprises. Côté entreprises, d’ailleurs, elles sont 61 % à choisir un professionnel à temps partagé pour leur flexibilité et une expertise plus pointue, 27,5 % pour une meilleure maîtrise des coûts.

 

Des domaines d’activité divers

Selon les professionnels interrogés, 31,6 % exercent à temps plein ou à quasi temps plein. Ils sont 38,1 % à travailler de dix à quinze jours par mois. En moyenne, la grande partie des professionnels (46 %) exercent en temps partagé depuis au moins un an mais moins de cinq ans. Les domaines d’activité restent diversifiés : 28 % exercent dans les Ressources humaines, 24 % dans la Finance et gestion, 12 % dans le marketing et la communication, 8 % dans l’export et commercial, 7 % dans l’industrie ou encore 6 % dans l’informatique et les systèmes d’informations. La grande majorité (88 %) des professionnels exerçant à temps partagé ont le statut cadre.

 

(*) Le questionnaire a été transmis, fin 2015, à l’ensemble des professionnels du temps partagé : salariés de groupements d’employeurs, salariés en multisalariat ou en pluriactivité, experts en prestation de services.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème