Économie Edito_Courrier_cadres_117

Édito Courrier Cadres – Octobre-Novembre : Sang-froid

, par Aline Gérard

Rester lucide. En toutes circonstances. Même après des jours en mer, face à des creux de 6 mètres, alors que la vie d’un autre est en jeu. Ces moments extrêmes, que peuvent vivre les skippers comme Armel Le Cléac’h, vainqueur du Vendée Globe 2017, restent heureusement rares. Mais dans ces courses autour du monde et en solitaire, la moindre erreur de jugement ou fausse manœuvre peut être fatale. Sur l’eau comme en entreprise, répondre présent face à l’inattendu est un défi quotidien.

Si nous adorons tous quand un plan se déroule sans accroc, les projets et les journées de travail sont souvent truffés d’imprévus, plus ou moins lourds de conséquences. Et il est parfois difficile de se mobiliser pour demeurer concentré, surtout quand la fatigue s’est accumulée. En ce début d’automne, les bienfaits des vacances sont déjà loin. L’activité est repartie de plus belle et vous croulez sous les dossiers à traiter. Bref, vous avez la tête dans le guidon… ou plutôt dans la barre. Difficile dans ce contexte de ne pas perdre le fil de votre trajectoire.

 

Retrouvez votre numéro en réalité augmentée !

Pourtant dans ce jeu d’échecs permanent, ceux qui l’emportent sont ceux qui savent – tant que tout va bien -, consolider leur avance, envisager tous les scénarios pour se préparer à les affronter, et bien sûr, entretenir le bateau et le marin ! Faire preuve de sang-froid, c’est surtout continuer d’avancer coûte que coûte. Face à l’adversité, le pire serait de rester tétanisé comme le lapin pris dans la lumière des phares.

Il faut donc comme le souligne le leader du team Banque Populaire, “savoir trancher et s’engager dans une action même si ce n’est la plus optimale”, aller au bout de ses décisions et accepter l’état de fait. Une erreur a été commise ?  Qu’importe les responsabilités, sur le moment seul compte l’action. Le temps du debriefing viendra bien assez tôt.

Car dans la vie d’une entreprise comme au large, tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie, rien n’est gagné. Et rien n’est perdu !

Au sommaire de ce numéro

gplus-profile-picture

Aline Gérard
Rédactrice en chef de Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires