Économie édito Courrier Cadres

À la recherche du temps perdu

, par La Rédaction

“Cadre dynamique recherche… reconnaissance, sens et temps pour lui.”

L’image de La Défense et de ses cohortes d’hommes et de femmes, costumes et tailleurs ajustés, se pressant aux portes des fleurons historiques de l’économie française, ne fait plus rêver.

Nombreux sont les cadres qui aujourd’hui ne jurent plus uniquement par le salaire et un titre pompeux. Ambitieux, ils le sont toujours. Mais le prestige d’un poste sur le papier ne leur suffit plus.

Au-delà des questions économiques, l’entreprise est en crise et doit se réinventer pour en sortir grandie.

À l’heure où le bore-out côtoie le burn-out, la société aurait-elle perdu la raison ?

 

“Il est urgent de sortir de l’urgence.”

Tandis que certains s’ennuient et ne se réalisent plus, d’autres courent sans cesse jusqu’à l’épuisement. Quel que soit l’excès, tous ont perdu le sens de leurs missions.

S’ils veulent se voir confier des projets à leur mesure, l’enquête de notre numéro de juin révèle à quel point les cadres ont aussi besoin d’air. Retrouver des moments pour respirer, pas uniquement pour eux-mêmes et leur famille, mais aussi pour gagner en efficacité. Voilà ce qu’ils demandent.

L’homme ne sera jamais une machine. Mais pour exploiter toute son inventivité, encore faut-il lui donner l’opportunité de se servir d’autre chose que de son cerveau reptilien.

Le message des cadres est clair. Il est urgent de sortir de l’urgence. Pour changer d’ère, l’entreprise va devoir laisser le temps au temps. Et pour conserver ses talents… laisser du temps aux cadres !

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires