Édito

Édito Courrier Cadres – Octobre-Novembre : Sang-froid

, par Aline Gérard

Rester lucide. En toutes circonstances. Même après des jours en mer, alors que la vie d’un autre est en jeu. Ces moments extrêmes, que peuvent vivre les skippers comme Armel Le Cléac’h, vainqueur du Vendée Globe 2017, restent rares. Mais la moindre erreur de jugement ou fausse manœuvre peut être fatale. Sur l’eau comme en entreprise, répondre présent face à l’inattendu est un défi quotidien.



All-In

, par Aline Gérard

Pour doubler la mise, il faut parfois être prêt à tout perdre. Mais ces coups de poker ne se prennent pas sur un coup de tête.


L’équilibriste

, par Aline Gérard

Slasher n’est pas jouer ! S’autoriser les passages d’un métier à l’autre comme le fait l’agent immobilier le plus célèbre de France représente un exercice d’équilibriste qui n’est pas donné à tout le monde.



Au nom du “non”

, par Aline Gérard

Au sommaire du numéro d’octobre-novembre 2017 de Courrier Cadres, en kiosque le 28 septembre.



À la recherche du temps perdu

, par La Rédaction

“Cadre dynamique recherche… reconnaissance, sens et temps pour lui.” L’image de La Défense et de ses cohortes d’hommes et de femmes, costumes et tailleurs ajustés, se pressant aux portes des fleurons historiques de l’économie française, ne fait plus rêver.


L’œil du tigre

, par La Rédaction

“Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !” Nos tontons flingueurs seraient aujourd’hui bien désarmés face à des Drahi, Bolloré, Arnault et Niel. Car le qualificatif peut difficilement leur être attribués. En revanche, pour ce qui est d’oser, ils osent !


Loser et fier de l’être

, par La Rédaction

“I’m a loser baby, so why don’t you kill me ?” (“Je suis un perdant bébé, pourquoi tu ne me tues pas ?”) chantait Beck dans les années 90.
Cloués au pilori, jetés au rebut, voilà le sort parfois réservé à ceux qui ont la très mauvaise idée d’échouer un jour.