Économie L'ambassade de France à Lisbonne mettait à l'honneur les femmes PDG présentes au Web Summit.

L'ambassade de France à Lisbonne mettait à l'honneur les femmes PDG présentes au Web Summit.

Web Summit : la France met les femmes de la Tech à l’honneur

, par Olivia Allard

En marge du Web Summit, de nombreux événements sont organisés, notamment autour de la French Tech. Le 6 novembre, les salons de l’ambassade de France se sont ouverts pour accueillir les femmes grands patrons présentes lors de cette édition 2018, et intervenant pour certaines comme speakers.

 

Comme un avant-goût du prochain Women’s Forum qui se tiendra au Carrousel du Louvre à Paris les 14 et 16 novembre ! La soirée organisée à l’invitation de Jean-Michel Casa, ambassadeur de France au Portugal, en partenariat avec Business France, et autour de Kat Borlongan, officiellement nommée en mai dernier (à 35 ans), directrice de la French tech, mettait à l’honneur les femmes PDG présentes lors de cette édition 2018 du Web Summit.

 

Prologue au Women’s Forum

Et c’est tout naturellement Chiara Corazza, la directrice générale du Women’s Forum, qui a lancé l’événement, en rappelant que le président de la République, Emmanuel Macron, a déclaré l’égalité entre les hommes et les femmes Grande cause du quinquennat.

Un vent de fraîcheur et un parfum de féminisation du pouvoir économique flottaient donc hier soir dans les salons de l’ambassade, où nous avons a pu croiser Helen Chiang, Studio Head de Minecraft, Michelle Peluso, senior vice president et chief marketing officer d’IBM, et Jacqueline Fuller, présidente de Google.org. Mais aussi Clara-Armand Delille, cette française, fondatrice de ThirdEyeMedia, qui intervient au Web Summit pour former les jeunes pousses à l’exercice du Pitch, et Brenda Freeman, chief marketing officer de Magic Leap, intervenue au “Centre stage” le matin même…

 

Féminisation en hausse

Alors que le manque de féminisation de la filière Tech est souvent décrié, jusque dans la Silicon Valley, assiste-t-on réellement à l’émergence d’une ère nouvelle, au-delà d’une simple prise de conscience ? C’est aussi la question que les organisateurs du Web Summit se sont posée. Ils ont présenté les résultats d’un sondage réalisé auprès des oratrices, investisseurs, fondateurs, participants et membres de la communauté. Bilan :

– 75 % des femmes se sentent habilitées à poursuivre ou à occuper un poste de direction ;

– 61 % des femmes se sentent plus incitées à prouver leur valeur que leurs homologues masculins ;

– Seuls 16 % pensent que leurs gouvernements en font assez pour assurer l’égalité des sexes ;

– 37 % des personnes interrogées estiment que les femmes ne se voient proposer que des rôles de leadership pour remplir les quotas ;

– 87 % pensent qu’en tant que société, [elles sont] chargées d’améliorer l’égalité des sexes dans les technologies.

 

Selon des chiffres communiqués par Reuters, environ 70 000 personnes de 170 pays sont présentes à Lisbonne pour le Web Summit. Le nombre de femmes est passé à 45 % contre 25 % en 2013, “poussé par des tarifs réduits pour les femmes, mis en place par les organisateurs”.

“Cette année, de nombreuses interventions ont [évoqué le sujet de la place des femmes dans la Tech], souligne Anna O’Hare, directrice marketing du contenu de l’événement. Mais elles n’ont pas seulement parlé de cela. Elles ont aussi traité des pays et des secteurs dont elles sont expertes dans la Tech !”

Olivia Allard


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Vendredi éveillé #26 : la veille sur l’actualité féministe – Simplon.co, le

    […] Web Summit ou “le Davos geeks” :  l’édition 2018 – portée par la directrice générale du Women’s Forum –  a mis  la féminisation du secteur tech au coeur des débats […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires