Économie responsable-financier

58 % des CFO estiment avoir besoin de mieux comprendre les nouvelles technologies

, par Mélanie Maudieu

Digital, data, risques et volatilité, parties prenantes et réglementation sont les nouvelles forces motrices qui bouleversent le rôle des responsables financiers aujourd’hui. C’est ce que révèle l’enquête d’EY, cabinet d’audit financier, sur l’ADN du CFO.

EY, a interrogé des responsables financiers sur leur expérience. Le rapport montre que les CFO doivent s’adapter au monde actuel pour réussir. “La capacité à résoudre les problèmes dans différentes situations, à prendre des décisions individuelles et collectives et à solutionner les problèmes de différentes façons est une compétence importante”, Dr. Stefan Kirsten, CFO à Vonovia.

Un besoin de compréhension de l’environnement technologique

58 % des responsables financiers disent avoir “besoin de mieux comprendre le numérique, les technologies intelligentes et les méthodes sophistiquées d’analyse de données”. Pour être efficace, le CFO doit mesurer la capacité de son entreprise à réussir sa transition numérique et lui permettre de s’orienter vers une économie digitale.

 

Exploiter les capacités de l’analyse de données

Les données et leurs analyses ont une importance cruciale pour les CFO, elles leur permettent de prendre conscience de nouvelles opportunités pour l’entreprise. D’ailleurs, l’étude révèle que 57 % des responsables financiers estiment que la fourniture de données et l’analytique avancée seront primordiales pour la fonction finance de demain.

 

La gestion des risques : compétence financière essentielle

La gestion des risques devient une aptitude/qualification indispensable pour 66 % des responsables financiers, d’après l’enquête d’EY. Aujourd’hui, le CFO est de plus en plus amené à gérer tous types de risques. La moitié d’entre eux affirment y consacrer plus de temps, mais ils sont nombreux à estimer devoir renforcer leurs compétences dans ce domaine.

 

Gérer les demandes des parties prenantes

Selon les chiffres d’EY, un responsable financier sur deux admet avoir besoin d’améliorer ses compétences dans la gestion de ses relations, notamment avec les investisseurs, le PDG, les conseils et les autres cadres dirigeants. Les CFO doivent trouver un moyen pour répondre à des demandes, qui peuvent être contradictoires, de façon efficace.

 

Des compétences à développer

Pour maîtriser l’évolution de leur rôle, les CFO devraient réévaluer leurs compétences personnelles, identifier et examiner de nouvelles solutions stratégiques, et aider leur entreprise à s’adapter à un environnement économique en pleine mutation. Une évaluation de ces trois éléments permet aux responsables financiers de déterminer comment rééquilibrer leur contribution, s’entourer de l’équipe appropriée et donner la priorité aux domaines essentiels pour la réussite future de leur entreprise.

 

S’adapter pour maîtriser l’avenir

Les responsables financiers doivent s’adapter à la complexité du monde actuel : ils doivent avoir une vision claire de leurs compétences, du rôle qu’ils veulent jouer dans la stratégie de l’entreprise et des bouleversements qui peuvent être sources de menaces comme sources d’opportunités. S’ils n’arrivent pas à s’adapter, ils risquent de s’écarter de l’équipe décisionnelle de l’entreprise.

Mélanie Maudieu


Sur le même thème