Économie thumbnail_ordinateur panne

Les dysfonctionnements IT contribuent au burn out

, par Marie Roques

Selon les résultats d’une étude menée par Nexthink, 77 % des décideurs IT et RH accusent les dysfonctionnements informatiques de contribuer à l’épuisement professionnel des employés.

Qui n’a jamais démarré une journée où l’ordinateur refuse de s’allumer ou quand l’accès au serveur interne est perpétuellement refusé ? Si ce type de dysfonctionnement peut paraître anecdotique, il peuvent néanmoins avoir de lourdes conséquences quand ils s’inscrivent de manière répétée dans la durée.
C’est du moins ce que nous apprennent les résultats d’une étude menée par Nexthink, éditeur de logiciel de pilotage de l’expérience numérique des collaborateurs et le cabinet Pulse. Selon l’entreprise, si 68 % des répondants confirment la collaboration entre les services informatiques et RH pour résoudre le problème de l’expérience collaborateurs, ils restent 41 % pour qui la relation est moyenne, inférieure à la moyenne ou encore inexistante.

À lire aussi : Ré-inventez l’expérience collaborateur pour rendre votre entreprise plus talentueuse !

Obstacle à la productivité

Plus loin, avec 77 % des employés ayant déclarés avoir été victimes de burn out dans leur poste, les employeurs tentent de trouver un moyen de résoudre les causes racines de ces problèmes. Selon Nexthink, 19 % des personnes interrogées pointent du doigt une informatique médiocre comme vecteur principal de l’épuisement professionnel et 65 % déclarent que des données indiquant le temps perdu face aux dysfonctionnements informatiques quotidiens seraient des informations utiles pour la compréhension de l’environnement de travail des collaborateurs.
« Nous devons repenser notre approche de l’expérience collaborateur dans l’entreprise et mieux appréhender l’effet d’une mauvaise pratique digitale sur l’épuisement professionnel et la rétention des talents, explique Yassine Zaied, directeur de la stratégie de Nexthink. Les services RH doivent collaborer étroitement avec le service informatique pour comprendre comment la technologie impacte les employés, c’est-à-dire comment ces derniers utilisent les applications mises à leur disposition, quels sont les obstacles à la productivité et comment tirer parti de l’IT de manière globale pour accroître l’engagement. »

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires