Économie thumbnail_arret maladie

La crise sanitaire fait bondir le nombre d’arrêts maladie

, par Marie Roques

Dans ce contexte, les managers semblent de plus en plus concernés.

L’information n’est pas très étonnante. D’après les résultats du dernier baromètre Malakoff Humanis sur l’absentéisme, le nombre d’arrêts maladie dus au Covid ont doublé entre 2020 et 2021. Alors qu’ils représentaient 6 % du total des absences l’an passé, 12 % des arrêts maladie prescrits sont liés au Coronavirus. On apprend plus en détails que 38 % des salariés ont reçu un arrêt maladie au cours des 12 derniers mois, contre 36 % en 2020 et une moyenne de 40 % entre 2016 et 2019. La crise a cependant changé la donne concernant les managers qui sont désormais 51 % à être concernés par les arrêts maladie ces deux dernières années.

À lire aussi : Arrêt maladie : 16 % des patrons vérifient les publications sur les réseaux sociaux

Épuisement professionnel

Le baromètre met également en avant le fait que les arrêts pour troubles psychologiques ou épuisement professionnel sont passés de 15 à 17 % de la part totale des arrêts.
Sans surprise une nouvelle fois, la fréquence des arrêts maladie a aussi progressé. Ainsi, 41 % des salariés arrêtés l’ont été au moins deux fois en 2021, contre 37 % en 2019. Le baromètre met également en avant le fait que les arrêts maladie ne sont pas toujours respectés. Un quart d’entre eux sont pris partiellement ou pas du tout. Enfin, plus de la moitié des managers affirment avoir travaillé pendant une maladie contre 70 % en 2020 et 58 % en 2021.

Avatar

Marie Roques


Sur le même thème