Carrière London

Mobilité : les Français peu enclins à quitter leur pays

, par Julie Tadduni

En dépit d’un intérêt croissant pour le travail à l’étranger au sein d’un même continent, 26 % des salariés Européens n’envisageraient jamais de travailler ailleurs, d’après l’Étude ADP “Workforce View in Europe 2017”. En tête de ceux-ci, les Français (46 %), suivis par les Britanniques (43 %).

S’expatrier ? Très peu pour eux. Parmi les 26 % de salariés Européens qui n’envisagent pas de travailler à l’étranger un jour, on trouve 46 % de Français, visiblement peu attirés par l’expérience.

 

Des pays privilégiés

L’Allemagne (21 %), le Royaume-Uni (15 %) et la France (12 %) sont les destinations les plus appréciées des Européens, tandis que l’Amérique du Nord arrive étonnamment loin dans le classement (12e place). Dans le trio de tête des Français on trouve, dans l’ordre, l’Allemagne, la Suisse et le Royaume-Uni.

Berlin

Une affaire de génération

L’enquête démontre également que les jeunes actifs sont davantage susceptibles de travailler à l’étranger. 87 % des 16-24 ans se déclarent intéressés par des opportunités de carrière à l’international, contre seulement 56 % des plus de 55 ans.

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Vos réactions (2)

  1. Travail à l'étranger : mobilité Française très faible – Mag Indépendant, le

    […] Lire la suite sur Courrier Cadres […]

  2. Mobilité : les Français peu enclins à quitter leur pays – Le mag de l'indépendant, le

    […] Lire la suite sur Courrier Cadres […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires