Carrière Égalité

Salaires : à la direction, les écarts entre hommes et femmes sont en baisse

, par Julie Tadduni

Bien que les écarts se resserrent entre les fonctions de direction, le salaire le plus élevé en entreprise en 2016 reste celui du PDG, selon le Guide des salaires 2016-2017 qui vient de paraître.

En prenant comme base 100 la rémunération d’un PDG, le Guide des salaires 2016-2017 constate que la quasi totalité des cadres dirigeants voient leur rémunération fortement diminuer cette année. Le trio de tête reste identique : le PDG reste le mieux payé, suivi par le directeur général puis par le directeur général adjoint/ directeur de division.

 

Les femmes à la traîne

À la tête des entreprises, la part des femmes reste très minoritaire, atteignant seulement 10 % des postes occupés (contre 13 % l’an dernier). Toutefois, l’écart de rémunération globale entre hommes et femmes est à la baisse (15 % en 2016 contre 25 % en 2015). Cette diminution se retrouve sur la partie fixe et sur la partie variable.

Disparités chez les commerciaux

Les directeurs commerciaux perdent une place cette année. Ils touchent en moyenne 58 % de la rémunération du PDG tandis qu’ils en percevaient 60 % l’an dernier. Leur rémunération globale médiane s’élève à 108 020 euros (+ 2 % par rapport à 2015) en raison notamment d’une augmentation importante de la rémunération fixe (presque 3 % par rapport à l’an dernier), la rémunération variable diminuant légèrement.
En revanche, les directeurs des ventes perçoivent un salaire globale médiane en baisse de 5 % par rapport à 2015 (à 88 290  euros, cette baisse concerne à la fois la rémunération fixe et la partie variable).

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Courrier cadres


Sur le même thème


Vos réactions (3)

  1. Salaires : à la direction, les éc…, le

    […] Bien que les écarts se resserrent entre les fonctions de direction, le salaire le plus élevé en entreprise en 2016 reste celui du PDG, selon le Guide des salaires 2016-2017 qui vient de paraître.  […]

  2. DELAUNE, le

    Je ne sais pas où vous avez vu que l’emploi cadre s’ameliorait en 2015 (attention aux statistiques bidon et aux sondages orientes). Je ne vois que des licenciements autour de moi et dans la presse specialisee et des salaires a ras les paquerettes (une vrai honte, un directeur R&D a 40kE par an, a comparer aux indemnites des deputes) quand on me propose un emploi ou quand je lis les offres d’emploi. C’est plutot a l’aide et au secours, je recherche un emploi correctement paye par rapport a nos voisins europeens tres proches (Suisse, Belgique et Allemagne). Si les expatriations sont en hausse de 2% en 2016 c’est que cela ne s’ameliore pas et il faut arreter de mentir « au sans dent » comme nous pour faire plaisir au pouvoir en place lorsque l’on se rapproche des elections.

    1. Florence78, le

      bonjour

      Je partage totalement votre avis, on se moque de nous et je ne comprends d’où peuvent sortir ces études nombreuses et plus fantaisistes les unes que les autres.
      Comme vous, on me propose des postes avec des salaires indécents par leur faible niveau.
      Hélàs je ne peux pas m’expatrier pour des raisons personnelles mais j’ai pris la décision de m’orienter vers le management de transition, en espérant qu’on se paye moins ma tête.
      bon courage dans vos recherches !

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires