Carrière salaire-cadre

Plus d’un cadre sur deux n’est pas satisfait de son salaire

, par Fabien Soyez

Selon une étude publiée par Cadremploi sur la rémunération des cadres et leur sentiment de reconnaissance, 51 % d’entre eux ne s’estiment pas payés à leur juste valeur. Ils expriment aussi un véritable besoin de reconnaissance de la part de leur entreprise.

 
Afin de savoir si les cadres sont satisfaits de leur salaire et se sentent reconnus pour leur travail, Cadremploi a interrogé 2 927 cadres actifs sur leur rémunération actuelle et leurs ambitions salariales.

Il en ressort que 51 % des cadres ne s’estiment “pas vraiment – voire pas du tout – satisfaits” de leur rémunération ; une insatisfaction “qui monte à 80% chez ceux gagnant moins de 45.000 euros brut par an”. En outre, 60 % des cadres consultés estiment que leurs salaires ne sont “pas à la hauteur de leur investissement” en interne, et quand ils se comparent avec l’externe, 59 % d’entre eux ont le sentiment “que leur salaire est en deçà des prix du marché”.

 

Des cadres qui veulent davantage de reconnaissance

D’après le sondage, 61 % des cadres interrogés ont déjà formulé une demande d’augmentation ou ont l’intention de le faire, et réclament en moyenne 7 % de salaire en plus… Mais ils sont aussi 86 % à penser qu’ils n’obtiendront pas ce qu’ils souhaitent, à cause d’un processus (surtout dans les grandes entreprises) qu’ils jugent à 53 % opaque, et à 31 % injuste. “Ils veulent avant tout voir leur investissement au travail reconnu. Et comme cette soif de reconnaissance est aussi étanchée par la rémunération, leur insatisfaction est souvent liée au chiffre en bas de la fiche de paie”, explique Cadremploi.

Elodie Franco Da Cruz, chargée d’études du site de recrutement, indique enfin que ”le salaire demeure toujours un sujet de mécontentement sur lequel les entreprises doivent rester vigilantes si elles souhaitent fidéliser leurs talents“.
 
 

gplus-profile-picture

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Vos réactions (3)

  1. Frédéric B., le

    Beaucoup d’entreprises ne respectent pas la loi et leur propre convention collectives.
    Par exemple les ESN – convention collective dit Syntec
    Cadre + Forfait 39h = PMSS (3313 euros bruts par mois en 2018)
    Si votre salaire est inférieur c’est que votre entreprise fait de l’optimisation « sociale et légale ».

  2. Dominique F., le

    Je ne suis pas cadre ( et je ne souhaite pas le devenir), mais j’affirme que les techniciens sont également dans les mêmes revendications. Je travaille dans une entreprise d’envergure internationale, qui privilégie l’actionnaire aux salariés. Je ne suis pas à plaindre, j’ai un emploi qui me permet de  » vivre »( ou plutôt survivre), mais quand j’analyse ma rentabilité et ma productivité, je me pose légitimement la question de ma juste rémunération.

  3. Leslie-keeryan O’Cankly, le

    Enfin des Français satisfaits qui ne râlent pas ! En effet, selon, cet article pessimiste, nous pouvons en déduire que de 0,01 à 0,99 de cadre français sur 2 trouve qu’il encaisse suffisamment pour ce qu’il fait. Ce qui change de 150% des ouvriers (opérateurs techniques) français qui sont des éternels cuistres et gougnafiers qui salissent la moquette et sont en grève !!

Répondre à Leslie-keeryan O'Cankly Annuler la réponse.

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires