Économie

En 2019, le salaire net moyen (secteur privé) a augmenté de 1,2 % (Insee)

, par Deborah Weill

Dans le secteur privé, le salaire net en équivalent temps plein a atteint une moyenne de 2 424 euros net par mois en 2019.

Selon une étude publiée en juin 2021 par l’Insee, la hausse de 2019 est “2 fois supérieure à l’augmentation annuelle des 20 années précédentes (0,6 %).” Les salaires ont augmenté davantage dans le bas de la distribution que dans le haut, ce qui a eu pour conséquence de légèrement diminuer les disparités salariales, à l’inverse de ce qui a pu être observé entre 2010 et 2018.

 

Disproportion entre le haut le bas de la distribution des salaires

Cependant, en 2019, la moitié des salariés du secteur privé ont un salaire net de moins de 1 940 euros net par mois en EQTP. “Ce salaire médian est inférieur de 20 % au salaire moyen ce qui traduit une plus forte concentration des salaires dans le bas de la distribution. Près de 8 salariés sur 10 ont un salaire net mensuel compris entre le Smic (1 204 euros, nets de contributions et de cotisations sociales) et 3 200 euros” explique l’étude.

 

Inégalités de genre

De même, cette étude démontre que “Les femmes gagnent en moyenne 16 % de moins que les hommes en EQTP. Cet écart s’est réduit de 0,8 point par rapport à 2018 et de 4,9 points depuis 2008”. Davantage, le salaire net moyen des femmes a progressé de 1,9 % en 2019. Cela tient notamment au fait que les femmes soient mieux représentées parmi les cadres ( 35,8 % en 2018 et 36,2 % en 2019 ). “Par ailleurs, le salaire net moyen des femmes cadres a progressé en 2019 (+ 0,5 % en euros constants), tandis que celui des hommes cadres a diminué (− 1,2 %)” précise l’étude. En revanche, l’écart salarial de rémunération entre les femmes et les hommes est toujours révélateur de la sous- représentation des femmes dans le haut de la distribution des salaires. On compte seulement 20,5 % de femme sur les 1 % des salariés les mieux rémunérés, alors qu’elle représentent 41,6% de l’ensemble des salariés du secteur privé.

 

LIRE AUSSI : Salaires des cadres 2021 : les profils qui tirent leur épingle du jeu

 

Catégories socio-professionnelles

L’étude de l’Insee révèle qu’en 2019 le salaire moyen est de 2 696 euros dans l’industrie, 2 213 euros dans la construction et 2 384 euros dans le secteur tertiaire. “Il est notamment plus élevé dans les secteurs où les cadres, mieux rémunérés que les autres salariés, sont surreprésentés, comme les services financiers (3 616 euros) ou l’information-communication (3 459 euros). En revanche, il est plus faible dans l’hébergement-restauration (1 749 euros), qui concentre une forte population d’employés” précise l’Insee.  Ainsi, le salaire net moyen a augmenté de 1,1 % dans l’industrie, de 2,0 % dans la construction et de 1,2 % dans le tertiaire.

 

Personne en place

“Les personnes en place, c’est-à-dire les salariés présents du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019 dans le même établissement, avec la même quotité de travail sur les deux années, représentent 52,7 % du volume de travail en EQTP en 2019” explique l’étude. Le salaire net de ce profil particulier de salarié a augmenté de 3,3 % en 2019.

Finalement, le salaire horaire net moyen est de 15,7 euros pour l’ensemble des salariés du secteur privé en 2019, ce qui représente une hausse de 1,2 %. Celui des femmes est toujours inférieur de 15 % à celui des hommes.

 

Deborah Weill

Deborah Weill
Journaliste


Sur le même thème