Carrière facebook-entreprise

Réseaux sociaux : une utilisation accrue sur le lieu de travail

, par Marie Roques

Le groupe Cegos, spécialisé dans la formation professionnelle et continue, a publié la 2e édition de son baromètre sur l’usage et l’impact des réseaux sociaux et du digital dans l’entreprise. Il révèle que ces nouveaux canaux sont pleinement ancrés dans le quotidien des salariés et managers qui jugent, globalement, leur impact positif.

Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, LinkedIn et même YouTube ou Pinterest, font partie intégrante du quotidien des salariés en entreprise, selon les résultats du dernier baromètre Cegos sur l’usage et l’impact des réseaux sociaux et du digital dans l’entreprise.

Facebook, Twitter… de nouveaux outils de travail
On apprend notamment que 6 salariés sur 10 et près d’1 dirigeant sur 2 se connectent au moins une fois par jour aux réseaux sociaux. On note également que Facebook reste le réseau social préféré des salariés, 72 % l’utilisent. Un chiffre en hausse de 11 % par rapport à 2012. De leurs côtés, les dirigeants managers privilégient les réseaux professionnels. 92 % utilisent Viadeo et 82 % LinkedIn.
Pour autant, 2 salariés sur 10 n’utilisent aujourd’hui aucun réseau social. Ils sont 53 % à justifier ce choix par une volonté de protéger leur vie privée. 33 % craignent une perte de contrôle de leurs informations personnelles. “Les réseaux sociaux sont perçus aujourd’hui, par les salariés comme par les dirigeants/managers, sans angélisme ni diabolisation, mais avec objectivité, explique Philippe Gérard, expert Cegos en communication digitale. Ils sont un outil parmi d’autres dans leur écosystème d’information/relation.”

Facteurs d’émancipation
25 % des dirigeants/managers sont d’accord pour dire qu’il est possible de travailler sans les réseaux sociaux, contre 61 % des salariés. De même, 36 % pensent qu’il est possible de vivre sans les réseaux sociaux, contre 56 % des salariés. Au regard de leur pratique quotidienne, 60 % des dirigeants/managers perçoivent les réseaux sociaux comme des outils d’émancipation, pour la veille, l’ouverture vers l’extérieur, la liberté d’expression, contre 35 % des salariés. On comprend également que l’impact positif des réseaux sociaux sur l’activité quotidienne des salariés évolue très nettement. 51 % des salariés estiment que les réseaux sociaux ont une incidence positive sur leur accès à l’information et 38 % sur leur efficacité professionnelle. “Dans l’appréhension des incidences positives des réseaux sociaux, les différences les plus visibles entre managers et salariés ont trait à l’efficacité professionnelle, à la gestion du temps, à la charge de travail, aux relations avec le supérieur hiérarchique, explique Patrick Galiano, expert Cegos, spécialiste de la formation à distance. C’est bien le rôle central des ressources humaines dans la digitalisation du travail dans l’entreprise qui transparaît.”

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires