Carrière chief-digital-officer

Rémunérations : des augmentations dans certains secteurs pour les cadres

, par Chloé Goudenhooft

Selon l’étude de rémunérations Robert Half pour 2016, le marché de l’emploi connaît une amélioration. Certains secteurs présentent de nouvelles opportunités et la pénurie de compétences offre des perspectives d’augmentation.

Après une embellie déjà ressentie l’année dernière, le marché de l’emploi cadres continue sur sa lancée positive, selon l’étude de rémunérations Robert Half de 2016. Une entreprise sur deux déclare son intention de recruter. De nombreux secteurs créent de nouvelles opportunités, ce qui renforce, selon l’étude, l’idée du presque plein emploi chez les cadres et les phénomènes de pénurie qui en découlent. C’est notamment le cas dans la comptabilité et la finance et des technologies.

Augmentation 

Pour cette raison, certains candidats se retrouvent en position de force et quelques secteurs connaissent des augmentations. Le gestionnaire de paie de 5 ans et plus d’expérience a vu son salaire augmenter de 6,7 %.
Dans l’assistanat spécialisé, les rémunérations sont globalement restées stables. En revanche sur les profils en demande et expérimentés, les entreprises doivent prendre des décisions plus rapides car les candidats ont beaucoup de propositions voire de contre-offres. Le salaire de l’assistant administration des ventes avec plus de 7 ans d’expérience est à + 9,4 % d’augmentation.
Dans le secteur du digital, où le marché est toujours en cours de structuration, les profils de très haut niveau enregistrent jusqu’à + 15,4 % d’augmentation salariale pour un Chief Digital Officer de plus de 15 ans d’expérience.

Flexibilisation du marché du travail

Le recours aux CDD et contrats intérimaires s’est déjà imposé, depuis quelques années, comme la première forme de recrutement dans les entreprises. Dans les périodes de difficultés économiques, beaucoup d’entreprises sont restées prudentes et ont opté pour des salariés temporaires plutôt que de se risquer à des embauches en CDI, plus onéreuses et plus porteuses de conséquences. Le recours aux salariés intérimaires ou en CDD est un moyen de gérer une surcharge ponctuelle de travail. Les entreprises concentrées sur leur croissance trouvent dans la flexibilité du travail un modèle qui leur permet à la fois d’assumer des initiatives clés et de mettre en lumière les compétences difficiles à trouver. Elles y gagnent en temps, en budget et en productivité, en évitant de longs processus de recrutement.
Du côté des professionnels, de plus en plus de candidats talentueux choisissent de travailler sur des missions ponctuelles, pour développer leur expérience dans différentes industries et élargir leurs compétences.
 

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires