Carrière Envie d'ailleurs

Plus d’un salarié français sur deux serait ouvert à de nouvelles opportunités professionnelles

, par Nathan Rayaume

D’après une étude menée par SD Worx, 25% des Français chercheraient activement à quitter leur emploi actuel et 35 % resteraient ouverts à de nouvelles opportunités. Les entreprises qui souhaitent fidéliser leurs talents ont donc tout intérêt à déployer des efforts supplémentaires en matière de qualité de vie au travail.

Comme cela a été constaté à de nombreuses reprises, la crise sanitaire a été un véritable déclencheur pour de nombreuses personnes. En France, 29 % des salariés sont plus susceptibles de chercher (activement ou passivement) un autre emploi. Ces derniers souhaitent avant tout faire évoluer leur situation professionnelle, que ce soit au sein de leur entreprise actuelle (51 %) ou en intégrant une nouvelle structure (60 %). Ces recherches plus ou moins assidues de nouvelles opportunités, peuvent révéler une motivation à changer de situation professionnelle. Si 30 % d’entre eux regardent passivement et sporadiquement le marché de l’emploi, plus d’un salarié sur cinq cherche activement un nouvel emploi. Ce sont les jeunes actifs qui cherchent le plus. En effet, 35 % des 18-24 ans et 26 % des 25-34 ans postulent actuellement à de nouvelles offres. Ce pourcentage diminue progressivement pour atteindre une moyenne de 13 % pour les générations plus expérimentées. 

A lire aussi : La QVT : un enjeu prioritaire pour 9 entreprises sur 10

Le bien-être au travail, le critère numéro 1

Du fait des remises en question générées par les confinements à répétition. Les entreprises doivent être plus vigilantes et accorder une attention particulière à leurs employés. SD Worx a étudié les principales raisons pour lesquelles les employés français envisagent de changer d’employeur. Un tiers des salariés considère l’atmosphère au travail comme le facteur le plus important pour changer d’employeur. Les missions et la flexibilité des conditions de travail sont les facteurs pour 21 % des collaborateurs. « La pénurie sur le marché du travail se fait clairement sentir », déclare Patrick Barazzoni, directeur général, SD Worx France. « Les entreprises peinent à trouver les bons profils alors que l’économie semble repartir, d’où un grand nombre de postes vacants. Les salariés sont conscients des possibilités qui s’offrent à eux, c’est pourquoi il est conseillé aux employeurs d’investir davantage de temps et d’énergie dans le bien-être de leurs employés. Disposer d’outils de travail adaptés, d’une politique salariale attractive, d’une atmosphère de travail agréable et de possibilités d’évolution sont autant d’aspects à prioriser » poursuit Patrick Barazzoni.

Avatar

Nathan Rayaume
Journaliste


Sur le même thème