Carrière la-rochelle_0

La Rochelle : à la recherche de cadres expérimentés

, par Innocentia Agbe

L’attractivité de La Rochelle en ce qui concerne la qualité de vie n’est plus à prouver. En revanche, il faut bien se renseigner sur son bassin d’emploi. Car si certains secteurs embauchent régulièrement comme l’informatique, d’autres peuvent être source d’emplois de façon plus ponctuelle, à l’instar du nautisme.

 

La situation générale à La Rochelle pourrait être résumée de cette façon : ce bassin d’emploi se porte mieux que son département, la Charente-Maritime, mais un peu moins bien que la moyenne française. Ainsi, au 1er trimestre 2015, en Charente-Maritime, le taux de chômage était de 10,9 %. Tandis qu’il se situait à 10,6 % à La Rochelle et à 10 % en France métropolitaine. Ces chiffres, un peu moins performants à La Rochelle qu’au niveau national, s’expliquent en partie par son attractivité. “C’est notamment dû à l’augmentation de la démographie. De plus, nous avons une importante demande d’emplois de la part des seniors. Car il y a des situations où un des conjoints à la retraite veut s’installer dans la ville, le partenaire fait donc une rupture conventionnelle et s’inscrit à Pôle emploi”, illustre Anne Gary, directrice territoriale de Pôle emploi Charente-Maritime. De son côté, Jamila Harizi, directrice du cabinet RH-Easy, constate que les entreprises prennent davantage leur temps et sont plus exigeantes. “Elles sont plutôt à la recherche d’un candidat agile, par exemple capable de faire de la communication et du marketing. Et le temps de réflexion est plus long”.

 

Informatique et grande distribution

Anne Gary rappelle tout de même que les cadres sont bien représentés dans la commune. “Sur l’ensemble des actifs, ils représentent aux alentours de 18 % de la population à La Rochelle ville et 15 % dans l’agglomération”. Car certains secteurs sont dynamiques. Jamila Harizi cite le bâtiment. “Cela concerne par exemple des postes d’ingénieurs avec une expertise très poussée, par exemple en génie civil ou encore en électricité et électronique. Nous avons toujours des besoins pour ces profils”. À cela, elle ajoute la grande distribution avec quelques offres cadres en direction de magasins, notamment. Les services à la personne sont aussi à la recherche de profils dimensionnés rappelle Anne Gary, pour des postes d’encadrants ou encore de chefs de secteur. Les cadres de santé sont également porteurs, sans oublier l’hôtellerie-restauration dans les zones touristiques. L’informatique est un important vivier d’opportunités, et connaît même des difficultés de recrutement à cause d’une spécificité de La Rochelle. “Le secteur recrute mais surtout sur des niveaux élevés. Nous arrivons assez facilement à trouver des jeunes diplômés”, explique Anne Gary. En effet, la ville subit la concurrence de ses deux voisines, Bordeaux et Nantes. Ainsi, La Rochelle a besoin de cadres un peu expérimentés car ces derniers ont tendance à partir après avoir débuté leur carrière dans la commune. “La difficulté à La Rochelle n’est pas de trouver de jeunes cadres diplômés car nous avons un bon réseau éducatif. Mais quand ils acquièrent un peu d’expérience, ils nous quittent pour Bordeaux ou Nantes car l’offre là-bas est plus diversifiée”.

 

Entreprises emblématiques
 

L’industrie est peu présente à La Rochelle, mais il faut citer la présence d’Alstom qui peut permettre à certains cadres du secteur de tout de même trouver un emploi dans la commune. Le site d’Aytré-La Rochelle est le centre mondial de conception et fabrication d’Alstom Transport pour les trains à très grande vitesse et les tramways. Il compte 1 149 employés : 294 ouvriers, 388 administratifs et techniciens ainsi que 467 ingénieurs et cadres. Contactée, l’entreprise nous a indiqué ne pas avoir de recrutements à annoncer pour le moment sur ce site. Mais pour les aspirants rochelais provenant de ce domaine d’activité, cette société est à surveiller pour d’éventuelles opportunités. La Rochelle abrite de nombreuses entreprises emblématiques qui permettent de trouver un emploi dans d’autres secteurs, même s’ils sont moins porteurs que les domaines cités plus haut. Elles peuvent ponctuellement recruter. “Les secteurs de l’agro­alimentaire et le nautisme”, cite par exemple Pierre Lacazedieu, directeur du bureau Sud-Ouest de Michael Page. Dans l’agro­alimentaire, on peut citer Léa Nature (produits bio, voir encadré sur leurs objectifs de recrutements) ou encore Senoble. Pour le nautisme, il ne faut pas oublier que La Rochelle abrite un port de plaisance. “L’un des plus importants d’Europe”, insiste Anne Gary. “Le secteur est porteur d’emplois mais pas forcément cadres et assez saisonniers”, complète la directrice territoriale de Pôle emploi Charente-Maritime. En revanche, cette activité a aussi attiré des fabricants de bateaux qui peuvent recruter des profils cadres comme Zodiac, Fountaine-Pajot ou encore Dufour Yachts. On peut aussi citer la présence de l’Imprimerie Rochelaise, vieille institution de la ville.

 

S’éloigner pour moins payer

La mer, le port… Peu ne sont pas convaincus de la douceur de vivre de La Rochelle. Il y a pourtant une réalité à connaître : le prix de l’immobilier dans la ville est plus élevé que dans la plupart des autres villes de province françaises, même s’il reste inférieur à Paris. Par exemple, le prix médian se situe à 3 380 euros du mètre carré* à La Rochelle, quand il est de 2 780 à Bordeaux et 2 430 euros à Nantes. Même si la capitale remporte haut la palme à 8 180 euros du mètre carré. Ainsi, l’attractivité de la ville a aussi ses petits défauts. Mais en vous éloignant un peu du centre de La Rochelle, notamment dans les communes limitrophes, vous devriez pouvoir trouver des prix qui se rapprochent plus des autres villes de province, par exemple à Lagord, Aytré ou encore Périgny. Et au niveau de la circulation, à part dans l’hyper-centre, elle est plutôt facile selon Anne Gary. L’accessibilité de ces villes est même possible pour les personnes qui ne sont pas véhiculées, explique cette dernière. “Pour les zones périurbaines et alentours de la Rochelle, les transports en commun sont nombreux”.

* Dans l’ancien entre le 1er avril 2014 et le 31 mars 2015, chiffres de la Chambre des notaires de Paris.

 

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. macle, le

    recherche informations pour un jeune homme qui a Bac plus six comme diplôme

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires