Carrière CC ecriture livre

Gilles Payet : “Avoir écrit un livre publié vous place de facto dans une dimension à part”

, par Marie Roques

Cette thématique revient souvent dans la bouche des conseillers en recherche d’emploi ou en évolution professionnelle. Ecrire un livre sur votre domaine de spécialité peut vous ouvrir de nombreuses portes. Pourtant, bon nombre de cadres ne se sentent pas légitimes et ont du mal à sauter le pas. Voici le témoignage inspirant de Gilles Payet, qui finira de vous convaincre.

Comment est née l’idée d’écrire votre dernier ouvrage ?

L’idée est née pendant le confinement. Une période pendant laquelle le soin de soi est revenu au premier plan. Avec des situations difficiles pour bon nombre de personnes. Que signifie alors prendre soin de soi ? Et surtout comment le mettre en place dans son quotidien ? Ces questions m’ont donné envie d’y répondre sous la forme de ce livre « 365 jours pour prendre soin de moi » (ESF Sciences humaines).

 

Qu’est-ce que sa sortie vous a apporté ?

La sortie du livre m’a apporté plein de choses. Tout d’abord des rencontres humaines. A commencer par celle avec l’équipe des Editions ESF Sciences humaines. Elles (ce sont des femmes !) ont fait un boulot formidable. Et le livre est magnifique. Il est présent partout (librairies, Fnac, Cultura, Amazon…). La publication du livre m’a aussi apporté une visibilité supplémentaire. En particulier sur LinkedIn. France Bleu a repéré le livre et m’a commandé 10 chroniques « Prendre soin de moi ». Le magazine Courrier Cadres va produire 20 podcasts autour du soin de soi dans un univers professionnel. Et je donnerai en 2021 plusieurs conférences sur le sujet.

 

En quoi est-ce pertinent pour un cadre, quel que soit son secteur d’activité, de se lancer dans ce type de projet ?

C’est une super carte de visite. Avoir écrit un livre publié vous place de facto dans une dimension à part. Celle des 100.000 auteurs français publiés (soit 0,14 % des Français). Un livre met en avant un champ de compétences spécifiques. Il place son auteur comme le référent d’un sujet. Plus facile ensuite de négocier un salaire ou un taux horaire en cas de prestation de service. Le fait d’être cité et interviewé élargit très rapidement son réseau et sa notoriété. Cela est un vrai accélérateur d’opportunités (emploi et business).

 

Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs pour les inciter à passer à l’action ?

Pour un livre pratique, les étapes sont les suivantes. Définir tout d’abord la ou les thématiques dans lesquelles vous êtes compétent et légitime. Puis trouver un sujet spécifique et travailler sur un plan détaillé. En parallèle, analyser quel est le marché. Qui sont ou seraient les lecteurs. Dans ce travail connexe à l’écriture du plan, faire une recherche sur les livres déjà parus sur votre sujet. Affiner votre plan en fonction des résultats de cette recherche. Puis identifier le ou les éditeurs qui ne proposent pas votre sujet. Et les contacter en envoyant votre plan détaillé (pas d’écriture à ce stade) et votre étude de marché. Cette approche pragmatique, très business a toutes les chances de réussir !

 

A lire aussi : “Comment j’ai vendu le livre « 365 jours… » en plein confinement« 

 

Gilles Payet, 365 jour spour prendre soin de moi, ESF Sciences humaines

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires