Carrière lyon_3

Lyon, une ville pleine de promesses

, par Marie Roques

Après Paris, Lyon fait partie des villes qui offrent le plus d’opportunités en termes d’emploi cadre. Ajoutez à cela un environnement agréable au cœur des montagnes et la cité des Gaules semble être l’endroit rêvé pour s’installer. La ville bénéficie également d’un rebond économique qui renforce sa volonté de se tourner vers l’avenir.*

 

Située au cœur d’un carrefour européen de voies de communication, la ville de Lyon bénéficie d’une situation géographique stratégique. Terre de traditions, riche d’un savoir-faire reconnu comme la soierie ou la gastronomie, la ville et plus globalement le département du Rhône jouissent également d’un environnement naturel privilégié.
D’ailleurs, nul besoin de faire la promotion de Lyon, elle semble déjà plébiscitée par les cadres. D’après notre sondage exclusif la ville est celle qui réuni tle mieux opportunités professionnelles et qualité de vie. Elle rassemble 22 % des suffrages des cadres interrogés devant Bordeaux, Nantes et Toulouse.
Par ailleurs, selon une étude sur l’attractivité des métropoles et l’emploi cadre réalisée par l’Apec en mai 2014, six cadres sur dix pensent que Lyon se place parmi les zones les plus dynamiques d’un point de vue économique. La ville est également perçue comme porteuse d’opportunités professionnelles et apparaît aussi comme une des zones où il est le plus facile de trouver un emploi correspondant à un profil précis.

 

Une vague de reprise

Argument supplémentaire, Lyon semble avoir plutôt bien passé la crise économique. Selon l’Apec, l’emploi salarié en Rhône-Alpes a progressé de 2,5 % entre le deuxième trimestre 2009 et le deuxième trimestre 2014. Par ailleurs pour ce trimestre, le taux de chômage dans la région atteignait 8,6 %, en deçà des 9,7 % relevés à l’échelle métropolitaine. “Ce chiffre situe la région parmi les moins touchées de l’Hexagone par le chômage”, fait valoir l’Apec. En matière d’emploi cadre, la situation semble être stable. “On ne connaît pas la même crise qu’il peut y avoir sur les profils employés et agents de maîtrise, précise Hervé Brochart, responsable du cabinet ACD consulting spécialisé dans le recrutement de cadres et dirigeants. Il existe toujours des opportunités sur le bassin lyonnais”. Le spécialiste remarque d’ailleurs que les demandes de recrutement sont plus nombreuses depuis la fin du premier trimestre 2015, par rapport à la même période l’année dernière. “Nous observons tout de même que les entreprises réfléchissent beaucoup, que les délais de décision restent longs et ne se concrétisent pas toujours, tempère-t-il. On sent quand même qu’aujourd’hui, il y a un réel besoin de recruter des cadres compétents et expérimentés, mais les DRH mettent du temps à franchir le pas.” De son côté, Guillaume Blanchin, senior manager et responsable de Robert Walters à Lyon, a remarqué un rebond depuis septembre 2014 et notamment sur des projets qui avaient été évoqués jusqu’à un an auparavant. “Nous avons un nombre important de demandes dues à des départs à la retraite, développe-t-il. Cela représente un tiers de nos missions et crée un véritable appel d’air au niveau de l’emploi cadre.”

 

Un tissu de PME très dense

Bénéficiant d’une longue tradition de services, la ville de Lyon compte de nombreux sièges sociaux de grandes entreprises, comme par exemple Adecco ou encore l’assureur April. La ville accueille également de nombreux groupes pharmaceutiques grâce au pôle de compétitivité dédié à ce secteur installé à Grenoble, à une centaine de kilomètres de Lyon. On trouve également dans la cité des Gaules un tissu de PME extrêmement dense positionnées sur des créneaux comme les technologies de pointe, la biotechnologie, le développement durable. “Bon nombre de ces structures fonctionnent en mode start-up, observe Hervé Brochart. Elles démarrent leur activité et ont besoin de cadres qualifiés et spécialisés par exemple des experts matériaux ou des ingénieurs pour travailler dans des bureaux d’étude.”
À Lyon, le domaine de la banque-assurances semble également être une valeur sûre pour les cadres, les entreprises étant toujours en demande de nouveaux collaborateurs. “Les établissements du secteur embauchent à tous les échelons, du téléconseiller jusqu’au directeur des services informatiques et même à des postes de directeurs administratifs et financiers, souligne Hervé Brochart. Nous sommes souvent sollicités pour accompagner les recruteurs dans le cadre d’évaluation de candidats.” Les profils commerciaux sont également toujours très demandés à Lyon, notamment pour intégrer les forces de vente industrielle. “Le secteur est en difficulté, il y a 30 % d’activité en moins qu’il faut combler. Nos clients font appel à nous pour recruter des responsables de zones export.” Dans le secteur industriel, le directeur du cabinet lyonnais de Robert Walters remarque également que les opportunités se situent sur des postes de contrôleurs de gestion, contrôleurs financiers industriels, de spécialistes supply chain et logistique. “Les opportunités sont plus réduites sur des profils corporate”, explique Guillaume Blanchin. Selon lui, il existe de nombreuses offres de consolideurs, de directeurs des affaires réglementaires notamment dans le secteur de la santé. “Les acheteurs, responsables techniques, responsables achat matières premières sont aussi très recherchés”, souligne Guillaume Blanchin. Il repère également que des opportunités existent sur des postes de directeur général adjoint pour des PME dans le cadre d’évolutions spécifiques telles qu’une phase d’internationalisation ou un changement de business model.

 

Changer de quotidien

Au-delà des opportunités professionnelles, Lyon dispose de multiples arguments pour proposer un cadre de vie agréable à ses futurs habitants. Selon l’étude réalisée par l’Apec sur l’attractivité des métropoles, entre 40 % et 50 % des cadres placent Bordeaux, Montpellier et Toulouse parmi les métropoles les plus attractives en termes de qualité de vie. Lyon arrive en quatrième position citée par près de quatre cadres sur dix. “Le label Rhône-Alpes fonctionne très bien en tant que marque employeur ce qui n’était pas forcément le cas il y a dix ou quinze ans où il était plus difficile de faire venir des cadres, se souvient Guillaume Blanchin. Aujour d’hui, la ville de Lyon est capable d’offrir des opportunités pour les conjoints et conjointes des professionnels qui ont l’occasion de venir s’installer dans la région, le cadre de vie est agréable et les salaires restent proches de ceux de la région parisienne.” Le spécialiste explique notamment qu’il a récemment fait venir des candidats américains et même sud-africains à Lyon. “Sans aller aussi loin, dans la plupart des short-lists de candidats que nous présentons aujourd’hui, il y a, a minima, un ou deux candidats qui ne viennent pas de la région”, ajoute-t-il. D’autant que Lyon met les bouchées doubles pour attirer les jeunes cadres dynamiques avec, notamment, la construction de nouveaux quartiers d’affaires et de loisirs comme par exemple le quartier Confluence. “Sa localisation géographique est également un atout pour Lyon au niveau du business, analyse Hervé Brochard. Même si l’aéroport n’est pas encore bien desservi et propose peu de destinations.” La proximité des montagnes et des plus belles stations de ski d’Europe finit souvent de convaincre les plus réticents et notamment les cadres parisiens désireux de trouver, à Lyon, un quotidien plus serein.

 

 

Une ville de réseaux

Comme la plupart des grandes métropoles, Lyon est une ville qui comporte de nombreux réseaux professionnels dans lesquels il est toujours bon de mettre un pied afin de trouver le poste qui vous convient. “On estime que moins de 50 % des opportunités d’emploi se concrétisent par une annonce, témoigne Hervé Brochart, responsable du cabinet ACD consulting.” Dans cette perspective, le Réseau Emploi Cadres 69, en action sur le département du Rhône, propose aux cadres venant d’autres villes de “dynamiser leurs démarches de recherche”. Il concentre de nombreuses associations dédiées à des cibles bien précises afin d’apporter une réponse adaptée aux demandes des professionnels. “Notre but est de proposer un accompagnement global à choisir en fonction de votre personnalité et de vos besoins”, détaille l’organisation sur son site Internet. Ainsi, l’Objectif pour l’emploi (OPE) met en place, par exemple, pour les jeunes diplômés et les cadres confirmés, un parcours vers l’emploi composé d’ateliers collectifs et d’un parrainage. L’IESF emploi, destiné aux ingénieurs et scientifiques expérimentés, propose d’accompagner les professionnels autour d’un travail de groupe coopératif hebdomadaire priorisant la recherche de contacts. Le Réseau Emploi Cadres 69 dispose également d’une structure baptisée Compétences en temps partagé qui entend optimiser les compétences des cadres confirmés, en poste ou non, et des consultants pour travailler autrement et notamment en multi-salariat ou pluri-activité.
Retrouvez l’ensemble des associations surle site  www.reseauemploicadres69.com

 

*Article à retrouver dans le numéro de juin de Courrier Cadres, actuellement en kiosque.

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Courrier cadres


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires