Carrière Bordeaux

Bordeaux, Montpellier et Nantes, les 3 villes les plus épanouissantes pour les cadres

, par Fabien Soyez

Selon le palmarès des villes où les cadres peuvent s’épanouir publié par Cadremploi, les métropoles régionales sont celles proposant le meilleur cadre de vie, tout en restant des zones d’emploi dynamiques. Paris n’arrive qu’à la 8e place.

 

Paris n’est pas l’endroit le plus épanouissant pour les cadres. Selon le dernier palmarès Cadremploi des villes mêlant cadre de vie agréable (1), attractivité liée à l’emploi, immobilier accessible et bon tissu éducation, 7 villes de province supplantent la Capitale.

Sur le podium, on retrouve ainsi Bordeaux, Montpellier et Nantes. Ces grandes villes du Sud et de l’Ouest sont suivies par Aix-en-Provence, Lyon, Lille et Toulouse. Vient ensuite Paris, devant Annecy et Clermont-Ferrand, deux villes de taille moyenne.

 

La qualité de vie avant tout

Selon l’étude, Bordeaux, Montpellier et Nantes forment “le triumvirat des villes ayant connu depuis 6 ans la plus forte évolution à la fois du nombre d’emplois cadres et aussi de la part des cadres dans ces villes”. Bénéficiant d’une forte proximité avec la mer, d’un taux d’ensoleillement élevé et d’une bonne densité du réseau urbain, elles comportent en effet “des atouts indéniables pour des profils en recherche d’un meilleur cadre de vie”. Mais cette attractivité un coût : ainsi, les prix de l’immobilier ont particulièrement augmenté, “faisant d’ailleurs de Bordeaux la 2ème ville la plus chère de France avec un prix au m2 de 4 280€”, observe Cadremploi.

Le cadre de vie pèse fortement dans la balance de ce classement. Aix-en-Provence arrive 4e grâce à “ son emplacement géographique privilégié, à proximité de la mer et à seulement 150 km environ des premières stations de ski”, nous apprend l’étude. Lyon se démarque ensuite de par ses besoins de recrutements en cadres, Lille par son offre culturelle, et Toulouse par son indice de pollution faible.

Si Paris, de son côté, reste souvent pointée du doigt pour ses prix de l’immobilier très élevés (plus de 10 000€ le m2) ou sa pollution, “elle propose aux cadres des avantages qu’elle seule est capable d’offrir”, indique Cadremploi. Elle bénéficie ainsi d’une offre culturelle démesurée, d’une forte densité urbaine, d’un tissu éducatif “rassurant pour les familles”, et d’un bassin d’emploi dynamique, puisque 50 % des cadres sont recrutés en Île-de-France.

Les deux dernières villes de ce Top 10, Clermont-Ferrand et Annecy, offrent enfin un bon cadre de vie aux cadres, de par leurs prix immobiliers attractifs, leur faible pollution et leur bassin d’emploi “relativement dynamique”.

 

(1) Cadremploi a retenu les 10 villes avec la plus grande part de cadres parmi les villes de plus de 100.000 habitants. Elles ont ensuite été soumises à une batterie d’indicateurs dans neuf grandes catégories : Démographie, Emploi des cadres, Immobilier, Climat, Transport, Équipements, Cadre de vie, Éducation et Culture.

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires