Changer de région





Quitter Paris : Lyon, la favorite

, par Innocentia Agbe

Lyon c’est la bien-aimée. Elle est même parfois qualifiée de “petit Paris”, en plus agréable. En tout cas, il est indéniable que la ville est dynamique avec notamment des opportunités dans l’industrie pharmaceutique ou encore l’IT. La commune attire, mais pour l’instant elle semble pouvoir absorber ce flux.


Brest : un phare sur la côte bretonne

, par La Rédaction

Avec Rennes, Brest concentre plus de la moitié des cadres du privé de Bretagne. Pourtant, si la première ville jouit d’une image attractive, celle de la seconde est encore à construire.


Bordeaux, ville de projets

, par La Rédaction

Depuis plusieurs années, Bordeaux fait partie des villes préférées des Français. Mais attention, s’il y a effectivement des opportunités d’emploi pour les cadres, il faut souvent être prêt à faire quelques concessions, comme travailler dans une plus petite structure, contre une place au soleil.


Toulouse : dynamisme au beau fixe pour profils hautement qualifiés

, par Chloé Goudenhooft

Célèbre pour l’aéronautique, Toulouse doit son dynamisme économique aussi à d’autres secteurs tels que la recherche et développement ou l’industrie de la santé. La concurrence sur place reste rude, car la ville accueille déjà un nombre important de cadres qualifiés.


Lyon, plus attractive que Paris, Toulouse ou Bordeaux

, par Julie Tadduni

Quelles villes françaises sont les plus attractives en termes de qualité de vie et de potentiel économique ? Lyon, Paris et Toulouse si l’on en croit une enquête du cabinet PwC, intitulée “Villes d’aujourd’hui, métropoles de demain”.


Nantes : entre attrait et forte concurrence

, par Innocentia Agbe

On ne présente plus Nantes. Sa qualité de vie n’est plus à démontrer. Mais attention, si les opportunités d’emploi sont plutôt variées, la concurrence est rude. Il faut donc bien étudier le marché avant de partir.