Alain Souchon : « J’aurais aimé être cultivateur »

, par Quentin Donval

Le Soldat Rose à la fabrique de jouets, le préquel des deux autres contes de Pierre-Dominique Burgaud, sort en cette fin novembre. Après Louis Chedid et Francis Cabrel, ce sont Alain, Pierre et Charles (alias Ours) Souchon qui ont mis en musique ce nouveau disque. Une histoire aux détours de laquelle on retrouve un homme de ménage fantaisiste mais usé, un contrôleur qualité zélé et une bande de recalés qui s’organisent pour prendre leur destin en main. Ce projet construit en famille est l’occasion d’interroger les Souchon père & fils sur les métiers qu’ils auraient pu faire et sur leurs sources d’inspiration.

 

Propos recueillis par Aline GERARD et Mickaël ICARD – Montage par Quentin DONVAL

gplus-profile-picture

Quentin Donval


Sur le même thème