Actualités entretien_evaluation_courriercadres

Les objectifs de carrière des cadres bouleversés par le confinement

, par Marie Roques

Si tous les repères ont été bouleversés pendant le confinement, Universum a interrogé les cadres sur leurs aspirations futures durant cette période si particulière. Il en ressort notamment une grande appétence pour la sécurité et le télétravail.

Selon les derniers chiffres publiés par Universum, l’un des objectifs de carrière qui a le plus évolué chez les cadres durant le confinement est le souhait d’obtenir “la sécurité de l’emploi ou la stabilité professionnelle”, qui est ainsi passé de 19 % de sélection avant le confinement à 24  % pendant le confinement.

« Les cadres, qui d’habitude se montrent plutôt confiants dans leur employabilité, ont, comme beaucoup de Français, été ébranlés par cette période particulièrement incertaine et anxiogène », commente Universum.

On apprend aussi que la possibilité de se former durant sa carrière pour pouvoir rebondir en cas de crise, notamment à travers un accès à la formation continue et le développement de la formation professionnelle, progresse, assez logiquement surtout du côté des femmes travaillant dans le secteur du business.

 

A lire aussi : Enquête Carrière Universum 2020, qui sont les employeurs qui font rêver les futurs cadres ?

 

Ethique et évolution professionnelle

Chez les cadres ingénieurs, les hommes semblent avoir été un peu plus “sensibilisés” par la crise sanitaire et son impact puisque l’attention portée aux critères éthiques a progressé. Les femmes ont été plus sensibles aux critères liés à l’évolution professionnelle et à la mission.

Lorsque l’on demande aux cadres quelles compétences ils considèrent posséder le plus, ils sont 45 % à répondre l’adaptabilité. Ils sont par ailleurs 41 % à se reconnaître une attitude positive et 38 % à valoriser leur capacité à travailler en équipe.

Pour atteindre cet objectif d’équilibre de vie, la moitié des cadres considèrent que le télétravail est la clé devant le respect des horaires de travail et des horaires de travail flexibles.

« Si le confinement aura au moins eu le bénéfice d’ouvrir de nombreuses entreprises au télétravail, il reste sans doute encore un peu de temps avant que les horaires fixes ne disparaissent totalement du monde professionnel », analyse Universum.

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires