Actualités community

Le community manager est une femme comme les autres

, par Nicolas Monier

D’années en années, le community manager s’impose dans les organisations. Dans son dernier baromètre, le BDM dresse le portrait d’une profession qui se structure de plus en plus. Premier constat : 69 % des CM sont des femmes. Ils sont encore jeunes et parisiens. Mais pour combien de temps ?

 

Community manager, la filière arrive à maturité. Dans son baromètre 2019, le BDM (blog du modérateur), média du groupe HelloWork associé à l’Ifocop, dresse le portrait d’une profession agile. D’ores et déjà, le métier se féminise puisque 69 % des répondants sont des femmes. Parisien et jeune ? Sans surprise, le community manager est âgé entre 21 et 30 ans (65 %, – 3 points) et travaille en Île-de-France (34 %, -3 points sur un an).

Mais les tendances pourraient prochainement se rééquilibrer. “On retrouve ainsi le Rhône (Lyon), le Nord (Lille), la Gironde (Bordeaux), la Haute-Garonne (Toulouse) ou encore la Loire-Atlantique (Nantes) parmi les principales zones géographiques des community managers en 2019”, précise l’étude.

 

LE CM a la cote chez les PME

Dans son baromètre, le BDM révèle que la profession se retrouve essentiellement chez l’annonceur (53 %), en agence de communication (20 %) et dans des institutions privées (18 %).

Contrairement aux idées reçues, ce sont les PME qui recrutent le plus de CM (51 %, +1 point), loin devant les ETI (21 %) et les TPE (19 %). “Les grandes entreprises de plus de 5 000 salariés accueillent à peine 10 % des community managers”, remarque le BDM.

 

Quid des rémunérations ?

Le salaire, le nerf de la guerre. La profession ne crie pas famine. En 2019, la rémunération moyenne des community managers s’est établie à 29 063 euros, en augmentation de 536 euros par rapport à l’année précédente.

Bonne nouvelle souligne le baromètre, les écarts de salaire entre les hommes et les femmes tendent progressivement à se réduire. Sans surprise également, les différences de rémunération entre Paris et les autres régions sont toujours significatives.

 

Nicolas Monier

Nicolas Monier


Sur le même thème