Actualité entreprise CourrierCadresegaliteproindex

Vers une baisse des versements des dividendes

, par Marie Roques

Selon les résultats de la 8e édition du baromètre du partage du profit réalisé par Eres, 47 entreprises du SBF120 (39 %) ont annulé le versement des dividendes pour l’année 2020.

Dans le contexte de crise sanitaire, à la fin juillet, les actionnaires des entreprises du SBF 120 ont majoritairement voté pour une baisse ou une annulation des versements de dividendes portant sur l’exercice 2019. Selon Eres, la crise sanitaire a peu d’impact sur le versement des primes de partage du profit. Sur les 29 entreprises ayant communiqué à fin juillet 2020 sur le versement des primes de partage du profit, seules 5 avaient annoncé un décalage de versement.

« Les résultats des entreprises en 2020 seront cependant impactés par la crise, ce qui devrait avoir pour conséquence une baisse des primes de participation. Il est frappant de constater que certaines entreprises ont d’ores et déjà pris des mesures pour ajuster leurs accords d’intéressement et de participation pour que leurs salariés ne soient pas pénalisés, analyse Pierre-Emmanuel Sassonia, directeur associé chez Eres.  Ces entreprises ont pris conscience que ces dispositifs sont un excellent moyen de fidéliser et de motiver leurs salariés, particulièrement dans une période de difficulté économique. On peut s’attendre à ce que l’année prochaine des entreprises décident de verser des suppléments d’intéressement et de participation lorsque les primes versées en application des accords seront faibles. »

A lire aussi : Le gouvernement souhaite développer les accords d’intéressement

 

Partage du profit

 
Le baromètre nous apprend aussi que l’intéressement moyen par salarié versé en 2019 par les entreprises du SBF120 s’est élevé à 2 267 euros.
Au contraire de la participation qui est obligatoire pour toutes les entreprises de plus de 50 salariés, l’intéressement est une prime facultative, rappelle Eres. Le fait qu’elle soit privilégiée par les entreprises est un bon signe : cela montre que les entreprises ont entrepris une démarche volontaire en faveur du partage du profit. Parmi les entreprises les plus avancées en matière de partage du profit en 2019, figurent Airbus, Air France-KLM et le Crédit Agricole. Au total, les entreprises du SBF 120 ont versé un nouveau montant record de primes de partage du profit à leurs salariés qui s’élèvent a 5,8 milliards d’euros.

 
 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires