Actualité entreprise Management

Les Français satisfaits de leur entreprise sur la gestion de la première vague

, par Marie Roques

S’ils sont très critiques envers le gouvernement concernant la prise en charge de la crise sanitaire, un baromètre Cegos révèle que les Français sont plutôt satisfaits de la manière dont leur entreprise a géré la première vague.

Cegos a publié les résultats de son baromètre « Climat social » qui dresse un état des lieux du climat social en France et entend décrypter les impacts de la première vague de Covid-19.
Il en ressort en premier lieu que, 82 % des collaborateurs (80 % des salariés, 88 % des managers) se disent globalement satisfaits de la façon dont leur entreprise a géré la première vague de la crise sanitaire. « La première vague de la crise du Covid-19 ne semble pas avoir entamé l’investissement et la motivation des collaborateurs, bien au contraire. C’est particulièrement vrai dans le secteur privé, où dans ce contexte incertain, le risque sur l’emploi impose aux salariés de garder un haut niveau d’investissement dans leur travail, commente Annette Chazoule, manager de l’offre et de l’expertise Management pour le Groupe Cegos. On peut aussi faire l’hypothèse d’une prise de conscience collective quant aux difficultés présentes ou à venir : dans ces circonstances inédites, l’ensemble du corps social de l’entreprise semble prêt à faire bloc et à se mobiliser pour pérenniser son activité ».

A lire aussi :  Télétravail : une pratique réellement appréciée ?

Motivés, motivés !

On apprend aussi que pour 60 % des collaborateurs, la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur leur motivation professionnelle. Le niveau déclaré d’investissement et d’implication dans le travail au quotidien est fort, tant chez les salariés (qui l’évaluent à 7,3/10), que chez les managers (8/10).
Pour autant, pour 48 % des collaborateurs, la première vague de la crise a amplifié leur niveau de stress. Pour 66 % des collaborateurs (+10 pts vs 2018) et 68 % des managers, ce niveau de stress a un impact négatif sur leur santé. 98 % des managers se disent attentifs au bien-être au travail de leurs équipes. « »Les résultats de l’étude démontrent la résilience dont les organisations et les collaborateurs ont su faire preuve face à la première vague de la crise du Coronavirus. Les salariés reconnaissent notamment la capacité de leur organisation à s’adapter rapidement à une situation sans précédent, en particulier avec la mise en place massive du télétravail. explique Catherine Lainé, directrice de projets, spécialiste des enjeux de Management au sein du groupe Cegos, Ce que nous observons sur le terrain auprès de nos clients, c’est aussi que les salariés et les managers n’ont pas hésité à imaginer eux-mêmes de nouvelles manières de collaborer à distance et de communiquer efficacement, tant sur le plan opérationnel que relationnel. C’est maintenant aux organisations de se saisir de ces opportunités venues du terrain pour les accompagner en termes de management et d’organisation du travail. » Enfin, 78 % des salariés et 74 % des managers considèrent que la crise n’a pas modifié la qualité de leurs relations avec leur manager. Pour 4 managers sur 10, il est plus difficile de manager aujourd’hui qu’avant.

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires