Actualité entreprise manager

Crise sanitaire : des entreprises mal préparées sur le long terme

, par Marie Roques

Selon la dernière édition de la Global Crisis Survey livrée par PwC, 47 % des dirigeants français estiment que leur entreprise n’a pas été préparée à évaluer les risques à long-terme du Covid-19.

Personne n’aurait pu prévoir la crise sanitaire mondiale que nous traversons actuellement. Pour autant, selon Pwc, plus de 70 % des dirigeants interrogés au niveau mondial déclarent que la pandémie a eu un impact négatif sur leur entreprise.

En France, 34 % des chefs d’entreprise assurent qu’ils n’avaient pas d’équipe dédiée à la gestion de crise, 63 % des entreprises prévoient d’augmenter leurs investissements pour renforcer leur résilience et 84 % ont modifié leur stratégie en répondant à la crise.

 

LIRE AUSSI : Vaccination Covid-19 en entreprise, “même si l’employeur est volontaire, il prend des risques”

Faire face à l’imprévisible

Selon PWC, alors que dans l’édition 2019 de l’étude, 95% des personnes interrogées s’attendaient à une crise dans les deux années à venir, les pandémies avaient cependant totalement disparu des menaces que les chefs d’entreprise disaient craindre. L’année écoulée souligne que le défi de la gestion de crise ne consiste pas à prédire l’avenir, mais à faire face à l’imprévisible.

“Les regards se tournent vers l’avenir. Tirer les enseignements de la crise est un premier pas important vers la mise en place de bases solides pour la suite. La planification de crise, les programmes de résilience ainsi que la protection et la prise en compte des besoins des collaborateurs d’une entreprise font partie intégrante de la préparation aux prochaines crises.” déclare Thierry Delville, Associé au sein du pôle Cyber Intelligence chez PwC France et Maghreb.

 

 

Marie Roques

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires